Vous recherchez une actualité
Actualités

ANTIBIOTIQUES: Ils perturbent le microbiote, les mastocytes et notre immunité

Actualité publiée il y a 3 années 4 jours 9 heures
Gastroenterology

Certains microbiotes intestinaux favorisent le développement de l'obésité et des pathologies associées, telles que le diabète. On sait que modifier leur composition, par l’alimentation ou des probiotiques par exemple, pourrait aider à combattre ces maladies. Cette étude d’experts du métabolisme des lipides contribue à expliquer le rôle du microbiote intestinal dans l’activation des mastocytes intestinaux, dans l'absorption des graisses et enfin dans l’obésité et ses comorbidités. Ces conclusions, présentées dans la revue Gastroenterology révèlent également toute l'influence de la graisse lorsque le microbiote est appauvri- ici par l’action des antibiotiques.

Les chercheurs de l'Université de Cincinnati (UC) rappellent que le surpoids et l'obésité sont des facteurs de risque pour toute une série de comorbidités, le diabète de type 2, les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle, et d'autres problèmes de santé. L'équipe démontre ici chez l'animal, comment l'apport d'antibiotiques qui va effacer une partie du microbiote, modifier l'activation des mastocytes intestinaux et l'absorption des graisses. Les chercheurs apportent ensuite des lipides à 2 groupes de rats, 1 groupe sous antibiotiques à microbiote « appauvri » et 1 groupe témoin. L'équipe constateune réduction de la perméabilité intestinale aux graisses, chez les rats du groupe "antibiotiques".


Ces résultats suggèrent confirment l'implication du microbiote intestinal dans :

- l'activation des mastocytes,

- la promotion de l'absorption des lipides,

- la perméabilité intestinale,

- le système immunitaire ; en effet, les mastocytes sont intimement impliqués dans le système immunitaire. Issus de la moelle osseuse, ils se diffusent dans tous les tissus du corps. Les mastocytes jouent également un rôle clé dans la défense du tractus gastro-intestinal contre les organismes étrangers.

En pratique ? Cette étude sur l'animal confirme et contribue à expliquer l'implication du microbiote dans le développement du surpoids et de l'obésité. Les antibiotiques, en modifiant le microbiote intestinal, en réduisant l'activation des mastocytes et la perméabilité intestinale en réponse aux graisses, vont réduire l'absorption des graisses. En créant un déficit en mastocytes il serait donc possible de lutter contre l'obésité. Un déficit qui serait dangereux, cependant, alors que dans le même temps, les mastocytes jouent un rôle clé dans notre immunité…

Autres actualités sur le même thème