Actualités

ANXIÉTÉ : Le Botox anxiolytique quel que soit le site ?

Actualité publiée il y a 1 année 2 semaines 5 jours
Scientific Reports
C'est un effet secondaire cette fois positif des injections de toxine botulique (ou Botox®) et quel que soit le site d’injection, un effet anxiolytique (Visuel Adobe Stock 193971944)

Cette étude de pharmacologues de l’Université de Californie - San Diego révèle un effet secondaire cette fois positif des injections de toxine botulique (ou Botox®) et quel que soit le site d’injection : les patients ayant reçu des injections de Botox sur 4 sites différents signalent une anxiété réduite, par rapport aux patients ayant reçu d’autres traitements pour les mêmes indications. Ces données, présentées dans la revue Scientific Reports, montrent de plus que cet avantage peut perdurer, peu importe où le Botox est injecté.

 

Le Botox, ou toxine botulique, dérivé d'une toxine bactérienne, est couramment injecté pour soulager les rides, les migraines, les spasmes musculaires, la transpiration excessive et l'incontinence. Les chercheurs de la Skaggs School of Pharmacy de l'Université de Californie à San Diego, ont peut-être identifié une nouvelle indication pour la toxine botulique ?

 

Cette nouvelle indication possible serait bienvenue alors que les troubles anxieux sont les troubles psychiatriques les plus fréquents. Environ une personne sur 3 est atteinte d’anxiété à un moment donné de sa vie, et les traitements ne sont inefficaces que pour près d'un tiers d'entre elles.

Visuel Scientific Reports

Vers une nouvelle indication du Botox ?

Il s’agit d’une très large analyse des données enregistrées dans le système de notification des effets indésirables (FAERS) de l’Agence américaine Food and Drug Administration (FDA). Ici, sur la période étudiée, près de 40.000 personnes ont signalé les différents effets développés après un traitement au Botox pour différentes indications. L'objectif principal est du FAERS est plutôt d’identifier les effets secondaires nocifs non identifiés lors d’essais cliniques, relève l’auteur principal, le Dr Ruben Abagyan, professeur de pharmacie.

« Cependant, notre idée était différente. Pourquoi ne fait-on pas l'inverse ? Pourquoi ne recherchons-nous pas également les effets bénéfiques ? »

 

Certains effets secondaires peuvent être bénéfiques aussi :

L’équipe a donc regardé l'absence ou la fréquence de l’anxiété et des troubles liés à l'anxiété chez des personnes ayant reçu du Botox vs témoins, et, via un modèle mathématique a recherché des différences statistiquement significatives entre les utilisateurs de Botox et les patients ayant reçu des traitements différents pour les mêmes indications (témoins). L’analyse révèle que :

 

  • le risque d'anxiété est réduit de 22 à 72 % chez les patients traités au Botox pour 4 des 8 affections et sites d'injection : les muscles faciaux à usage cosmétique ; les muscles du visage et de la tête pour la migraine; les membres supérieurs et inférieurs pour les spasmes et la spasticité ; les muscles du cou pour le torticolis ;
  • pour 4 autres sites d'injection, les données se sont révélées insuffisantes pour conclure à des effets statistiquement significatifs.

 

Certes, ces données ne portent que sur un sous-ensemble d'utilisateurs de Botox qui ont développé aussi des effets secondaires négatifs. De plus, cette réduction de l’incidence de l’anxiété pourrait être liée à l’efficacité du Botox dans ces indications. Ainsi, soulignent les chercheurs, les patients pourraient se sentir plus heureux en raison des bons résultats du traitement. Cependant, ces experts invoquent des mécanismes moléculaires spécifiques par lesquels le Botox réduit la dépression et l'anxiété :

 

  • les toxines botuliques pourraient être transportées vers les régions du système nerveux central impliquées dans l'humeur et les émotions ;
  • les jonctions neuromusculaires affectées par le Botox pourraient communiquer directement avec le cerveau.

 

Si des recherches supplémentaires restent nécessaires pour préciser ces mécanismes bénéfiques contre l’anxiété, ces résultats confirment a minima l’efficacité du Botox dans la majorité de ses indications et la satisfaction des patients traités !

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités