Vous recherchez une actualité
Actualités

APPRENTISSAGE : Avant d’acquérir une nouvelle compétence, faites une pause !

Actualité publiée il y a 1 semaine 2 jours 2 heures
Current Biology
Oui notre cerveau a besoin d’un peu de repos et de reprendre son souffle avant d’aborder un nouvel apprentissage

Oui notre cerveau a besoin d’un peu de repos et de reprendre son souffle avant d’aborder un nouvel apprentissage, révèle cette étude du National Institute of Neurological Disorders and Stroke (NINDS/NIH). Pourquoi ? Parce que notre cerveau a besoin de courtes périodes de repos pour renforcer la mémoire. Ces travaux, publiés dans la revue Current Biology, montrent que les modèles d'ondes cérébrales en corrélation avec la performance, ne se produisent bien qu’à condition de prendre des pauses.

 

Ainsi, prendre fréquemment de courtes pauses permet à notre cerveau d'acquérir plus facilement de nouvelles compétences ou de nouvelles connaissances, montre cette étude menée auprès de volontaires en bonne santé : « Nous constatons ici que se reposer, souvent, peut être tout aussi important pour l'apprentissage que pour la pratique », résume l’auteur principal, Leonardo G. Cohen. « Tout le monde pense qu'il est nécessaire de « pratiquer, pratiquer, pratiquer ». Cependant, même pour récupérer de lésions neurologiques, comme après un AVC par exemple, il est nécessaire aussi de prendre des temps de repos, comme de bonnes nuits de sommeil.

 

Les chercheurs enregistrent ici par magnétoencéphalographie les ondes cérébrales de participants droitiers, assis face à un écran d'ordinateur, qui visionnent une série de chiffres et doivent taper les nombres autant de fois que possible avec leurs mains gauches pendant 10 secondes ; puis faire une pause de 10 secondes ; puis répéter la tâche ; et de la même manière 35 fois de suite. Comme prévu, la vitesse à laquelle les volontaires saisissent correctement les chiffres s'améliore de façon spectaculaire au cours des premiers essais puis se stabilise (autour du 11ème essai). L’observation du cerveau des participants aboutit à ces conclusions :

 

  • les ondes cérébrales des participants présentent plus de changements durant les périodes de pause que de frappe ;
  • l’analyse de ces ondes cérébrales montre que les cerveaux des participants consolident leurs souvenirs pendant les périodes de repos. Précisément, les changements d’ampleur des ondes cérébrales bêta, corrélés aux améliorations de performance sont observées durant les périodes de repos ;
  • des analyses plus approfondies montrent que les modèles d'ondes cérébrales en corrélation avec la performance ne sont constatés dans les hémisphères droits du cerveau et le long des réseaux de neurones reliant les lobes frontaux et pariétaux que pendant les périodes de pause.

 

Les implications sont claires pour l’apprentissage « en général » mais aussi pour la récupération des patients post-AVC.


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages