Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ARRÊT du TABAC : Le premier jour est le plus délicat, surtout pour les femmes

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 3 semaines
Addictive Behaviors
Le premier jour de tentative d'arrêt du tabac est particulièrement difficile pour les femmes (Visuel Adobe Stock 116575177)

Le premier jour de tentative d'arrêt du tabac est particulièrement difficile pour les femmes, relèvent ces addictologues de la Columbia University's Mailman School of Public Health. Un constat documenté dans la revue Addictive Behaviors, particulièrement important, car le premier jour d'abstinence est l'un des prédicteurs les plus critiques du sevrage tabagique à long terme. L'étude montre également que les mises en garde plus visibles sur les paquets de cigarettes sont bien associées à une réduction du risque de rechute, notamment au cours de ce premier jour fatidique.

 

Jusqu’à cette étude menée sur des fumeurs, femmes et hommes dans 12 pays à revenu faible ou intermédiaire- où vivent environ 60 % des fumeurs dans le monde- on avait peu de données sur les différences de sevrage tabagique selon le sexe. « On ignorait notamment les raisons pour lesquelles les femmes peuvent trouver cette période plus difficile que les hommes », ajoute l’auteur principal, le Dr João Mauricio Castaldelli-Maia, chercheur au Département d'épidémiologie de la Columbia Mailman School. « Il se peut que le syndrome de sevrage, qui se présente généralement le premier jour d'abstinence et est cité par les fumeurs comme la principale raison de rechute, puisse jouer un rôle essentiel dans ce risque accru de rechute, le premier jour, chez les femmes ».

Un taux de rechute le premier jour entre 3 et 14 %

Il s’agit ici de l’analyse des données de la Global Adult Tobacco Survey (2008-2012), menée sur des des échantillons représentatifs au niveau national de 12 pays à revenu faible et intermédiaire (Bangladesh, Brésil, Chine, Égypte, Inde, Indonésie, Mexique, Russie, Thaïlande et Turquie, Ukraine et Vietnam). Les participants étaient des fumeurs ayant fait une ou plusieurs tentatives d'arrêt au cours des 12 derniers mois. L’analyse a pris en compte un certain nombre de facteurs de confusion, comme les données démographiques dont le niveau d’études, l'âge au début du tabagisme et les caractéristiques du sevrage tabagique. L’analyse finale a porté sur les données de 16.576 participants. Parmi les principaux résultats :

 

  • Les taux de rechute durant le premier jour suivant l’arrêt du tabac sont compris entre 3 et 14 % ;
  • la prévalence des femmes déclarant au moins une tentative d'arrêt varie considérablement selon le pays (de 1 % en Égypte à 43 % au Brésil) ;
  • les femmes signalent généralement plus de symptômes de sevrage que les hommes ;
  • les femmes ont également plus de difficultés à maintenir une abstinence à long terme que les hommes ;
  • les motivations d’arrêt du tabac diffèrent entre les hommes et les femmes : les femmes sont plus nombreuses à commencer et à continuer de fumer pour mieux contrôler leur poids, mais elles sont également plus susceptibles de craindre les problèmes de santé, en particulier les effets du tabac lors de la grossesse.

 

Un rôle clé des avertissements sur les paquets : des mises en garde sanitaires bien visibles sur les paquets de cigarette sont associées à une réduction du taux de rechute lors du 1er jour chez les femmes : « Par rapport aux fumeurs masculins, les femmes ont tendance à considérer que les avertissements graphiques sont plus crédibles, leur évoquent plus d'émotions négatives et finalement suscitent une plus grande motivation pour arrêter », note le co-auteur principal, le Dr Silvia Martins, professeur d'épidémiologie à la Columbia Mailman School.

 

Il ressort ainsi de cette étude que les femmes ont très probablement besoin d’un soutien mieux personnalisé au sevrage tabagique. « Les médicaments et/ou la psychothérapie peuvent être essentiels pour augmenter les chances de réussir à arrêter de fumer, en particulier parce que dans de nombreux pays, les femmes ont tendance à avoir un accès moindre aux traitements pharmacologiques ».

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités