Vous recherchez une actualité
Actualités

ARTHRITE PSORIASIQUE : Quand la dépression fait passer le pso de la peau aux articulations

Actualité publiée il y a 2 années 11 mois 6 jours
JID

La dépression met les patients atteints de psoriasis à un risque significativement accru d’arthrite psoriasique, conclut cette étude présentée dans le Journal of Investigative Dermatology (JID). Des conclusions qui soutiennent la nécessité d'une prévention accrue et d’une meilleure gestion de la dépression et donc du "fardeau cosmétique", chez les patients atteints de psoriasis.

Le psoriasis est une maladie chronique qui touche à la fois la peau et les articulations. C'est d'abord une maladie de peau caractérisée par des plaques rouges recouvertes de squames situées sur certaines zones de prédilection comme les coudes ou les genoux touche 3 à 5% de la population. Dans 7à 8 % des cas, elle peut être accompagnée d'une atteinte et une inflammation articulaires. Il s'agit de rhumatisme psoriasique, un rhumatisme inflammatoire et invalidant qui entraine la douleur, la raideur et le gonflement. Ces deux maladies sont associées à une incapacité physique (et esthétique) et une réduction de la qualité de vie qui peuvent mettre les patients à risque accru de troubles mentaux. En particulier de dépression, dont l'incidence est élevée chez les patients atteints de psoriasis.


Cette équipe multidisciplinaire de l'Université de Calgary, (Canada) a utilisé une base de dossiers médicaux de soins primaires au Royaume-Uni, pour identifier plus de 70.000 patients diagnostiqués avec psoriasis, puis les suivre durant 25 ans. Grâce aux dossiers de suivi, les chercheurs ont pu « tracer » les patients qui ont développé la dépression et ceux qui ont développé l'arthrite psoriasique. Enfin, les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possible, comme l'âge ou l'alcool. L'analyse montre que les patients atteints de psoriasis qui ont développé un trouble dépressif majeur présentent un risque accru de 37% d'arthrite psoriasique, vs les patients exempts de dépression. Ce résultat est important car depuis de nombreuses années, les rhumatologues et les dermatologues tentent de cerner les facteurs pouvant favoriser le passage du psoriasis à l'arthrite psoriasique, en particulier pour mieux détecter le risque et traiter plus précocément.

La dépression entraîne aussi des changements dans les marqueurs inflammatoires et immunitaires : Les chercheurs soulignent ainsi la nécessité pour les médecins de détecter, prévenir et gérer la dépression chez les patients atteints de pso. Cela comprend, écrivent-ils, la gestion psychosociale du fardeau cosmétique du psoriasis. Enfin, les chercheurs suggèrent les mécanismes biologiques par lesquels la dépression augmente le risque d'arthrite psoriasique. Ces mécanismes comprennent l'inflammation systémique bien sûr, renforcée par la dépression, voire les changements de pratique de l'activité physique ou de régime alimentaire associés à la dépression. « On pense souvent que la dépression est purement « psychologique » ou « émotionnelle », mais elle a également des effets physiques avec des changements dans les marqueurs inflammatoires et immunitaires », explique le Dr Scott Patten : « La dépression peut être un facteur de risque pour toute une variété de maladie chroniques et cette étude en montre un exemple ».

L'étude met à nouveau en lumière le rôle de l'inflammation systémique (ici associée à la dépression), dans le développement d'un phénotype spécifique (l'arthrite psoriasique) de la maladie (le psoriasis).

February 22, 2017 Depression Is Associated with an Increased Risk of Psoriatic Arthritis among Patients with Psoriasis: A Population-Based Study

Lire aussi : PSORIASIS et ARTHRITE PSORIASIQUE : 18% des patients ne répondent pas à leur traitementDécouvrir Fibromyalgie blog

Autres actualités sur le même thème