Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME : Pourquoi le contact visuel est difficile

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 4 semaines
Scientific Reports

Les prédispositions des bébés pour le contact humain et l'interaction, notamment par le regard ou la parole sont très réduites chez les enfants diagnostiqués avec troubles du spectre autistique (TSA). Les chercheurs du Massachusetts Massachusetts General Hospital explorent ici pourquoi les personnes autistes évitent le contact visuel. Leurs études d'imagerie révèlent une sur-activation des structures du cerveau sous-corticales en réponse au regard direct. Une sur-activation qui peut être douloureuse.

Cette difficulté à regarder les autres dans les yeux, caractéristique des personnes autistes est l'un des signes diagnostiques des TSA, notamment via la technique de l'eye-tracking, qui permet, dès 6 mois, d'identifier les nourrissons à risque élevé d'autisme. Cette difficulté à regarder droit dans les yeux a généralement été interprétée comme un signe d'indifférence sociale et personnelle, cependant ces personnes autistes suggèrent parfois qu'il en est autrement. Certains patients autistes déclarent que regarder droit dans les yeux est désagréable, stressant et décrivent même parfois une sensation de brûlure. Ces plaintes suggèrent une cause neurologique que cette équipe du Massachusetts a cherché à identifier. L'équipe met en effet en lumière les mécanismes du cerveau impliqués dans ce comportement. Les résultats démontrent que, contrairement à l'idée reçue, ce manque apparent d'interaction visuelle chez les personnes atteintes d'autisme n'est pas associé à un manque d'intérêt, explique le Dr Nouchine Hadjikhani, auteur principal de l'étude : « Au contraire, nos résultats montrent que ce comportement est un moyen de limiter une excitation excessive désagréable voire douloureuse résultant de la sur-activation d'une zone spécifique du cerveau ». Via IRMf, les chercheurs mesurent ici les différences d'activation du système subcortical de participants autistes vs témoins, lorsqu'ils voient ou regardent des visages, soit librement, soit avec la contrainte de fixer la région oculaire. Alors que l'activation des zones subcorticales est similaire pour les deux groupes en cas de visualisation libre, une sur-activation est observée chez les participants autistes contraints de fixer la région oculaire. Cette constatation est plus marquée avec des visages effrayants mais des effets similaires sont observés lors de la visualisation de visages heureux, en colère ou neutres.


L'hypothèse d'un déséquilibre entre les réseaux de signalisation excitatrice et inhibitrice du cerveau : les scientifiques reprennent en effet l'hypothèse d'un déséquilibre entre le système excitateur (neurotransmetteurs qui stimulent le cerveau), inhibiteur (neurotransmetteurs qui apaisent et régulent). Ils évoquent différentes causes génétiques et environnementales à même de renforcer la signalisation excitatrice dans les circuits sous-corticaux impliqués dans la perception du visage, ce qui entraînerait une réaction anormale au contact des yeux, une aversion au regard direct et, par conséquent, un développement anormal du cerveau social.

La clé réside dans le système subcortical du cerveau, responsable de l'orientation naturelle vers les visages, observée dès la naissance, chez les nouveau-nés et cruciale pour la perception de l'émotion, plus tard dans la vie. En révélant ce mécanisme sous-jacent à l'évitement du regard, l'étude suggère aussi une nouvelle voie thérapeutique pour rétablir le contact visuel : une approche impliquant une habituation lente au contact avec les yeux qui permettrait peu à peu aux personnes autistes de surmonter cette réaction excessive et de parvenir à mieux gérer les contacts visuels à long terme pour, finalement, un meilleur développement du cerveau social.

09 June 2017 doi:10.1038/s41598-017-03378-5 Look me in the eyes: constraining gaze in the eye-region provokes abnormally high subcortical activation in autism

Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme
Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier
Retrouvez le blog thématique de Santé log : Pediatrie blog

Lire aussi: AUTISME: Dès 6 mois, le regard fuit la parole -

Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages