Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

AVC : La réadaptation passe par la neuroplasticité

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 2 semaines
BrainQ
Une nouvelle approche innovante de réadaptation après un accident vasculaire cérébral (AVC) combine les exercices thérapeutiques et la stimulation magnétique cérébrale (Viquel Adobe Stock 186833393)

L’équipe de neurologues de la Kessler Foundation et du Kessler Institute for Rehabilitation (New Jersey) s'associe à BrainQ (Jerusalem, Israël) pour mener cet essai sur cette approche innovante de réadaptation après un accident vasculaire cérébral (AVC) qui combine les exercices thérapeutiques et la stimulation cérébrale. Non seulement la technologie apparaît à ce stade efficace voire révolutionnaire, mais elle semble même pouvoir permettre la récupération des fonctions perdues.

 

L'essai multisite EMAGINE Stroke Recovery teste en effet une nouvelle technologie pour stimuler le cerveau et la moelle épinière, dans l’objectif d’inverser les dommages cognitifs associés à l’AVC. « Trop souvent, l'AVC entraîne une invalidité à long terme qui affecte la qualité de vie. Nous savons maintenant qu'avec une intervention précoce et intensive, les survivants d'AVC ont une chance de pouvoir retrouver leurs fonctions. L'essai EMAGINE capitalise sur la neuroplasticité du cerveau et de la moelle épinière en combinant la rééducation standard et la stimulation électromagnétique ».

Combiner la rééducation standard et la stimulation électromagnétique 

L’étude, multisites (20 sites à travers les États-Unis) et dirigée par les Drs Steven Kirshblum et Ghaith Androwis, associe l'exercice thérapeutique à la stimulation du cerveau grâce à un dispositif portable expérimental. Chaque site prévoit de recruter des participants dans les 4 à 21 jours suivant un AVC ischémique modéré à grave.

Le premier participant a achevé le protocole de 9 semaines,

qui comprend 45 séances d'une heure de stimulation, à raison de 5 fois par semaine. Au cours de chaque séance, le participant effectue des exercices thérapeutiques tout en portant l'appareil, qui s'adapte sur sa tête et son torse sans entraver sa capacité à pratiquer des tâches fonctionnelles avec ses membres supérieurs.

Ce principe d’essai déjà mené auprès de patients atteints de lésions chroniques de la moelle épinière s’était montré concluant.

L’Agence américaine FDA a ainsi attribué la désignation de « dispositif révolutionnaire » au dispositif de BrainQ en 2021.

C’est pourquoi l’équipe a souhaité évaluer aussi ses bénéfices chez les personnes handicapées par un AVC.

 

Le dispositif BQ cible les zones affectées du cerveau avec une thérapie par champ électromagnétique de faible intensité et de fréquence bien déterminée et est donc porté au cours des soins de physiothérapie et d'ergothérapie, l’objectif étant d’accélérer et d’améliorer la récupération neurologique. Le potentiel du dispositif est donc prometteur dans les soins de réadaptation, après la sortie de l’hôpital et pour une utilisation à domicile.

 

« Pouvoir rester engagé dans la thérapie tout au long du processus de récupération est un aspect unique de l'étude EMAGINE ».

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème