Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

AVC : Le bonnet intelligent qui le détecte dans l'ambulance

Actualité publiée il y a 4 mois 1 semaine 2 jours
Neurology
Ce bonnet intelligent qui mesure les ondes cérébrales reconnaît l'AVC avant même que le patient n'atteigne l'hôpital (Visuel Adobe Stock 124350930)

Ce bonnet intelligent qui mesure les ondes cérébrales reconnaît l'AVC avant même que le patient n'atteigne l'hôpital. Ce dispositif, développé et décrit par une équipe de bioingénieurs et de neurologues de l’Amsterdam University dans la revue Neurology, permet d’apporter plus vite un premier diagnostic, avant la prise en charge aux Urgences ou en service spécialisé.

 

Chaque année, plus de 6 millions de personnes dans le monde décèdent d'un AVC et l'AVC ischémique est le type d’accident vasculaire cérébral le plus courant. Ce type d’AVC se produit lorsqu’un caillot sanguin bloque un vaisseau sanguin du cerveau, ce qui fait qu’une partie du cerveau ne reçoit pas ou pas assez de sang. Une intervention rapide est cruciale pour prévenir une invalidité permanente ou la mort.

Le dispositif permet de diagnostiquer un AVC dans l'ambulance,

permettant ainsi au patient de recevoir plus rapidement le traitement approprié. Il a été conçu par l’équipe du Dr Jonathan Coutinho, neurologue à l'UMC d'Amsterdam. En pratique le dispositif permet d'effectuer un EEG (test des ondes cérébrales) dans l'ambulance, de détecter un accident vasculaire cérébral ischémique et si le blocage est important ou petit. Une distinction qui a son importance dans le choix du traitement :

 

  • en cas d’AVC ischémique de petite taille, le patient reçoit un anticoagulant ;
  • en cas d'AVC ischémique plus important, le caillot sanguin sera retiré mécaniquement dans un service hospitalier spécialisé.

 

Un outil de diagnostic de l’AVC précis et rapide qui va permettre de sauver des vies. Testé de 2018 à 2022 dans 12 ambulances néerlandaises, et au total auprès de près de 400 patients, ce bonnet confirme sa capacité à reconnaître l’AVC avec une grande précision. Son utilisation est facile et pratique dans l’ambulance.

 

Bientôt en pratique clinique ? Afin de pouvoir l’utiliser plus largement, une société spécialisée, TrianecT, dérivée de l'UMC d'Amsterdam poursuit son développement. Une étude de suivi (AI-STROKE) est actuellement en cours et qui va permettre d’optimiser l’algorithme pour une meilleure reconnaissance et qualification de l’AVC.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème