Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

AXE INTESTIN-CERVEAU: Une voie clé du développement neurologique typique

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 1 jour
Science Advances
Il existe bien une relation déterminante entre le microbiome intestinal et le développement du cerveau chez l’enfant (Visuel Adobe Stock 629626513)

De plus en plus de recherches documentent le fameux axe intestin-cerveau, révélant l’impact considérable et étendu des communautés bactériennes sur notre santé cognitive, mentale et neurologique. Cette nouvelle étude, menée au Wellesley College (Boston) révèle, dans la revue Science Advances, la relation déterminante entre le microbiome intestinal et le développement du cerveau chez l’Enfant. De nouvelles preuves impliquent de manière hyper précoce, le microbiome intestinal dans le développement neurologique typique.

 

La recherche, menée dans le cadre du programme ECHO (Environmental Influences on Child Health Outcome) et soutenue par les National Institutes of Health (NIH) est la première à démontrer que des différences dans le microbiome intestinal sont associées à la fonction cognitive globale et à la structure cérébrale chez les enfants en bonne santé.

 

L’étude, qui examine cette relation chez 381 enfants en bonne santé, participant à la cohorte RESONANCE à Providence (Rhode Island), confirme :

 

sur la fonction cognitive :

 

  • un lien, chez l’Enfant,  entre le microbiome intestinal et la fonction cognitive ;
  • le rôle clé d’espèces microbiennes intestinales spécifiques,

  • telles qu’Alistipes obesi et Blautia wexlerae, qui se révèlent associées à certaines des fonctions cognitives supérieures ;
  • à l’inverse, l’influence délétère d’autres espèces bactérienne, dont Ruminococcus gnavus, qui sont plus répandues chez les enfants présentant des scores cognitifs plus faibles ;
  • certains gènes microbiens, en particulier ceux impliqués dans le métabolisme de composés neuroactifs, comme les acides gras à chaîne courte, apparaissent aussi influencer les capacités cognitives.

 

Sur la structure cérébrale : à l’aide de l’apprentissage automatique, les chercheurs démontrent que certaines configurations microbiennes intestinales permettent de prédire des variations de la structure cérébrale, suggérant ainsi le potentiel de stratégies de détection et d’intervention précoces dans le développement neurologique.

 

C’est donc une première étape importante dans la compréhension de

la relation entre le « biome » intestinal, la fonction cognitive et la structure cérébrale chez l’Enfant.

L'un des auteurs principaux, le chercheur Vanja Klepac-Ceraj note : « Cette cohorte propose des hypothèses passionnantes que nous allons maintenant tester sur le long terme ». Les modèles identifiés non seulement établissent l’association du microbiote intestinal et de la fonction cognitive dès le plus jeune âge, mais sont des marqueurs en puissance dès le début de la vie des performances cognitives futures.

 

Sur la santé neurologique : la recherche apporte ainsi des marqueurs de détection précoce des troubles du développement neurologique.

 

Plus simplement, on retiendra l’importance de la santé intestinale dans la petite enfance, et donc de l’alimentation et du mode de vie, pour la santé et le développement du cerveau.

Plus sur le Blog Microbiote
Plus sur le Blog Neuro
Plus sur le Blog Pédiatrie

Autres actualités sur le même thème