Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

BOISSONS ÉNERGÉTIQUES: Une consommation plus récréative que sportive

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 4 semaines
British Dental Journal

Leur mission, répondre aux besoins de l’organisme durant l’effort, c’est-à-dire principalement hydrater et apporter de l’énergie. Les boissons énergétiques, adaptées à l’effort sportif contiennent néanmoins deux ingrédients majeurs, des sucres libres et des acides, entraînant deux effets chez les consommateurs -ici adolescents-, le gain de poids et le risque élevé de carie dentaire. Cette petite enquête menée par une équipe de Cardiff révèle en fait un taux de consommation considérablement élevé chez les adolescents: 90% consomment ces boissons « de l'effort », pour la moitié d’entre eux au moins 2 fois par semaine, et globalement dans un usage plus récréatif que sportif.

170 adolescents, âgés de 12 à 14 ans, représentatifs de tous milieux socio-professionnels, ont renseigné par questionnaire leur consommation de différents types de boissons, dont les boissons pour sportifs. L'analyse des résultats montre que,


· la majorité des adolescents consomment des boissons énergétiques (89,4%), avec près de la moitié (48,3%) au moins deux fois par semaine ;

· qu'il existe une certaine confusion entre ces boissons de l'effort destinées à hydrater et à apporter de l'énergie, même si consommées à titre récréatif, et les boissons énergisantes destinées à réveiller -autant physiquement qu'intellectuellement- et à éviter le coup de fatigue.

· Cette confusion est confirmée dans les motivations d'achat de ces boissons, chez les garçons (78%), essentiellement pour pratiquer une activité physique, chez les filles (52%) plutôt dans le cadre d'un usage récréatif.

· Enfin, les principaux bénéfices cités associés à leur consommation sont leur goût agréable" (90%), l'énergie (48%) et l'hydratation (23%).

Globalement, les jeunes les consomment donc plutôt par plaisir et fréquemment en dehors de toute activité sportive. Une conclusion qui inquiète les chercheurs pour 2 raisons : les grandes quantités de sucre "libre" et d'acides liées à cette consommation trop régulière, associées aux deux risques d'obésité et de carie dentaire.

Autres actualités sur le même thème