Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

STÉROÏDES : Craving et dépendance chez les adolescents et les jeunes adultes

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 1 semaine
Performance Enhancement & Health
L'utilisation de stéroïdes (ou corticostéroïdes) est à nouveau associée à des effets secondaires graves chez les adolescents et les jeunes adultes (Visuel Adobe Stock 543842017).

L'utilisation de stéroïdes (ou corticostéroïdes) est à nouveau associée, par cette équipe de l’Université de Toronto, à des effets secondaires graves chez les adolescents et les jeunes adultes. Il s’agit d’une des premières études à grande échelle portant sur l'utilisation de stéroïdes anabolisants androgènes chez les jeunes, et elle pointe, dans la revue Performance Enhancement & Health, à la fois une utilisation courante de ces médicaments dans ce groupe d’âge et un risque élevé de dépendance, observé chez jusqu'à 25 % des utilisateurs.

 

L’auteur principal, Kyle T. Ganson, professeur à l'Université de Toronto, relève : « Nous voyons de plus en plus de jeunes adultes et d'adolescents adopter des comportements à risque, tels que l'utilisation de stéroïdes, pour atteindre ce que beaucoup considèrent comme le corps masculin idéal ». Alors que la plupart des recherches sur l'utilisation de stéroïdes se sont jusque-là concentrées sur de petits échantillons telles que les culturistes, cette nouvelle étude, à plus grande échelle, a enquêté sur l'utilisation de stéroïdes chez les adolescents et les jeunes adultes, de la communauté.

Détecter chez les jeunes l'utilisation de stéroïdes

L'étude analyse ainsi les données de plus de 2.700 adolescents et jeunes adultes participant à la cohorte Canadian Study of Adolescent Health Behaviors et révèle que :

 

  • 1,6 % des adolescents et des jeunes adultes (au Canada), ont déjà utilisé ou utilisent des stéroïdes ;
  • 82% des utilisateurs sont des hommes.
  • Parmi les utilisateurs, plus de 25 % déclarent avoir ressenti un « craving » ou une envie irrépressible d'utiliser à nouveau des stéroïdes,
  • 20 % déclarent avoir ainsi utilisé plus de stéroïdes ou plus longtemps, que prévu initialement ;
  • près de 1 utilisateur sur 6 déclare en avoir utilisé malgré des problèmes physiques ou psychologiques récurrents associés à ces médicaments ;
  • en conclusion, 1 utilisateur de stéroïdes sur 4 présente une dépendance modérée ou sévère aux stéroïdes ;
  • de nombreux autres effets secondaires indésirables sont observés, dont des sautes d’humeur, l'insomnie, une augmentation de la pression artérielle, de l'acné, une hypercholestérolémie…
  • Enfin ces utilisateurs sont plus susceptibles de consommer du cannabis et d'autres substances telles que la cocaïne, des stimulants, la MDMA (ecstasy) et la psilocybine.

 

« Les jeunes restent très sensibles aux idéaux corporels culturels et beaucoup se tournent vers des méthodes dangereuses, telles que l'utilisation de stéroïdes, pour atteindre ces idéaux. Les professionnels de santé des jeunes doivent pouvoir connaître l'utilisation des stéroïdes et les effets de leur utilisation, afin de mettre en œuvre des interventions et une surveillance adaptées ».

Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème