Actualités

CANNABIS: Certains l’aiment illégal

Actualité publiée il y a 4 mois 3 semaines 6 jours
Journal of Studies on Alcohol and Drugs
Pourquoi dans les États ou pays où le cannabis médical et récréatif est autorisé, de nombreux consommateurs de cannabis continuent à en acheter plutôt de sources illégales  (Katherine Hitt https://www.flickr.com/photos/21143648@N05/4420604477)

Pourquoi même dans les États ou pays où le cannabis médical et récréatif est autorisé, de nombreux consommateurs de cannabis continuent à en acheter plutôt de sources personnelles plutôt que légales ou "médicales" ? Cette étude canadienne menée à l'Université de Waterloo (Ontario) et publiée dans le Journal of Studies on Alcohol and Drugs met en avant 2 critères, le prix et la commodité.  

 

Ainsi, en dépit de la légalisation de la vente de cannabis au Canada et dans de nombreux États américains, le marché illégal existe toujours et « se porte plutôt bien ». Identifier les facteurs qui poussent les consommateurs à préférer les fournisseurs illégaux pourrait permettre de mieux réguler les produits (taux de cannabinoïdes) et le marché. L'un des objectifs de la légalisation du cannabis non médical était de remplacer le marché illégal par un marché mieux contrôlé, donc les raisons pour lesquelles cet objectif n'a pas été atteint doivent être mieux comprises.

Prix et "commodité"

L'étude : les chercheurs analysent ici les données de l’International Cannabis Policy Study, soit les données de consommation de participants âgés de 16 à 65 ans : de quantité de cannabis consommée au cours des 12 derniers mois et de quantités achetées auprès de sources légales ou autorisées. Si quelqu'un saisissait une valeur inférieure à 100 % de source légale, il était invité à choisir parmi une liste de raisons d'acheter du cannabis illégal. Parmi les raisons identifiées d’achat de cannabis de sources illégales :

 

  • les prix plus élevés du cannabis médical sont invoqués par 35,9 % des consommateurs de cannabis en 2019 et par 34,6 % en 2020, pour le Canada, et 27,3 % en 2019 et 26,7 % en 2020, aux Etats-Unis ;
  • la « commodité » décrite comme « des sources légales moins pratiques, trop éloignées, ou absence à proximité du lieu de résidence", constitue la seconde raison de préférer des sources d’achat illégales. Cette raison est invoquée par 10 à 20 % des consommateurs selon les régions ;
  • mais ce ne sont pas les seules raisons : la qualité, le souhait de l’anonymat, la rapidité de livraison et la fidélité à un vendeur sont des raisons fréuemment invoquées par les consommateurs  ;

 

L’auteur principal, David Hammond, professeur à l'École des sciences de la santé publique de l'Université de Waterloo décrit un marché en pleine mutation, et un retour aux sources illégales nettement accentué par la pandémie COVID-19 : « la pandémie a limité la capacité des consommateurs de cannabis à en acheter légalement en 2020. Même si la livraison de cannabis légal est devenue une option dans plusieurs États américains et provinces canadiennes pendant la pandémie… ».

 

 « Faire passer les consommateurs de sources de vente au détail illégales à des sources légales reste l'un des principaux objectifs de la légalisation. Les avantages de la légalisation et du transfert des consommateurs vers des sources légales de cannabis -dont les normes des produits et la réduction du nombre d'affaires pour la justice-, justifient de préciser et de suivre les facteurs qui déterminent le mode d’approvisionnement du cannabis ».

Autres actualités sur le même thème