Vous recherchez une actualité
Actualités

BOUFFÉES de CHALEUR : Elles peuvent aussi annoncer un diabète

Actualité publiée il y a 1 année 7 mois 5 jours
Menopause
Ces 2 symptômes vasodilatateurs, bouffées et sueurs doivent contribuer à alerter et à prendre en charge le diabète de manière précoce

Cette analyse des données de la Women’s Health Initiative suggère que la sévérité et la durée des bouffées de chaleur peuvent être de sérieux signes précurseurs de diabète. Déjà associées à plusieurs risques de problèmes de santé, dont cardiovasculaires ou de dépression, lorsqu'accompagnées de sueurs nocturnes, les bouffées de chaleur pourraient également augmenter le risque de développer un diabète. Ces données à paraître dans la revue Menopause, montrent tout l’intérêt de surveiller ces symptômes vasomoteurs chez les femmes périménopausées et d’opter le plus tôt possible pour un mode de vie sain.

 

Car c’est l’analyse des données de plus de 150.000 femmes ménopausées qui aboutit à cette relation avec un risque élevé de diabète. Sur l'ensemble des participantes,

  • 33% ont connu des bouffées de chaleur et, chez ces femmes toute incidence de bouffées de chaleur était associée à une augmentation du risque de diabète de 18% ;
  • un risque « dose-dépendant », qui grimper avec la sévérité et la durée de ces symptômes ;
  • enfin, ce risque de diabète s’avère plus élevé chez les femmes victimes aussi de sueurs nocturnes, en cas de bouffées de chaleur tard dans la période de transition vers la ménopause.

 

 

15% des femmes de 55 ans et plus sont diabétiques : alors que la prévalence du diabète progresse, en particulier chez les femmes à la ménopause, que les femmes diabétiques ont un risque plus élevé que les hommes d’hospitalisation ou de décès liés au diabète ou à ses complications, ces 2 symptômes vasodilatateurs, bouffées et sueurs doivent contribuer à alerter, à prendre en charge le diabète de manière précoce, par un changement de mode de vie ou un traitement médicamenteux. « La ménopause est la période idéale pour encourager les femmes à opter pour des changements de comportement qui peuvent permettre non seulement de réduire les symptômes de la ménopause, mais aussi le risque de maladies chroniques, comme le diabète et les maladies cardiaques ».

 

En bref, faire régulièrement de l'exercice et dormir suffisamment, éviter l'excès d'alcool, cesser de fumer et manger sainement.

Autres actualités sur le même thème