Vous recherchez une actualité
Actualités

CAFÉ et GROSSESSE et risque de surpoids chez les enfants

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 2 semaines
BMJ Open
L'étude ne démontre pas directement que la caféine est la cause du surpoids, mais la relation, à elle seule, incite les chercheurs à conseiller aux futures mères la plus grande prudence.

Cette étude de l’Université de Göteborg révèle un risque de surpoids chez les enfants de mères qui ont bu du café pendant leur grossesse. Même une consommation modérée de café pendant la grossesse, d’une à deux tasses par jour semble liée à ce risque de surpoids ou d'obésité chez les enfants d'âge scolaire. Certes, il n’est pas clairement démontré que la caféine est la cause directe du surpoids, mais la relation, à elle seule, incite les chercheurs à conseiller aux futures mères la plus grande prudence.

 

Il peut y avoir de bonnes raisons de réduire encore la consommation maximale de café, soit 3 tasses par jour, recommandée aux femmes enceintes, explique l’auteur principal, le Dr Verena Sengpiel, professeur agrégé d’obstétrique et de gynécologie à l'Académie Sahlgrenska (Suède). En particulier parce que le surpoids dans l'enfance a déjà été associé à un risque accru de maladie cardiovasculaire et de diabète de type 2 plus tard dans la vie.

 

Son équipe, en collaboration avec l'Institut norvégien de santé publique, a suivi 50.943 femmes enceintes et leurs enfants jusqu’à l’âge de 8 ans, dans le cadre de l'une des plus grandes enquêtes sur la santé des femmes enceintes, la cohorte mère-enfant MoBa. L’analyse montre que :

  • les enfants nés de mères ayant consommé de la caféine pendant la grossesse sont plus à risque d'être en surpoids à l'âge préscolaire et scolaire ;
  • à l’âge de 5 ans, la proportion d'enfants en surpoids ou obèses est accrue de 5% chez les enfants des mères les plus consommatrices de caféine vs les moins consommatrices.

 

 

Même avec les 3 tasses recommandées …Cette association entre la consommation de caféine pendant la grossesse et le risque de croissance excessive et de surpoids ou d'obésité chez l’enfants peut également être observée chez les femmes qui ont respecté la recommandation suédoise de consommation pour les femmes enceintes : ainsi, selon l'Agence nationale de l'alimentation, en Suède, les femmes enceintes ne devraient pas consommer plus de 300 milligrammes de caféine par jour, ce qui équivaut à trois tasses de café ou à 6 tasses de thé noir.

Enfin, ces résultats confirment ceux d’au moins 2 autres études, explique Verena Sengpiel. En général, l'environnement gestationnel est considéré comme important dans l'activation et la désactivation des gènes et de la programmation métabolique pour la durée de la vie. De précédentes études menées chez l’animal montrent que des embryons exposés à la caféine in utero ont suivi une croissance excessive puis des troubles cardiométaboliques après la naissance et plus tard dans la vie.  

 

Si d'autres études sont nécessaires avant de pouvoir expliquer clairement cette découverte, les auteurs recommandent d’ores et déjà aux femmes enceintes de réduire leur consommation de caféine ou de s'abstenir complètement durant leur grossesse.

Autres actualités sur le même thème