Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CAFÉ : Sa protéine trigonelline booste la fonction musculaire

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 1 jour
Nature Metabolism
Cette molécule naturelle présente dans le café -et le corps humain-, la trigonelline augmente les niveaux de NAD+ et améliore la fonction musculaire au cours du vieillissement (Visuel Fotolia 5808909)

Cette molécule naturelle présente dans le café -et le corps humain-, la trigonelline avait déjà démontré sa capacité à stimuler les fonctions cognitives. Cette nouvelle recherche menée par des biologistes de l’Université de Singapour et publiée dans la revue Nature Metabolism, qui révèle que la protéine augmente les niveaux de NAD+ et améliore la fonction musculaire au cours du vieillissement, suggère des applications translationnelles prometteuses, via une supplémentation par exemple.

 

On sait bien que la nutrition et l’activité physique sont des facteurs de mode de vie majeurs pour maintenir des muscles en bonne santé pendant le vieillissement. La découverte de cette molécule naturelle issue des aliments et qui interagit avec les caractéristiques cellulaires du vieillissement ajoute à la preuve des bénéfices possibles de l’alimentation pour un vieillissement en bonne santé.

 

Cette recherche révèle en effet que la trigonelline agit favorablement sur le métabolisme cellulaire mais également sur la santé musculaire.

 

L’étude montre que la molécule naturelle trigonelline présente dans le café, le fenugrec et également dans le corps humain, peut contribuer à maintenir la fonction musculaire avec l’âge, et freiner certains mécanismes de la sarcopénie. Dans la sarcopénie, les changements cellulaires qui se produisent au cours du vieillissement affaiblissent progressivement les muscles du corps et entraînent une perte accélérée de masse musculaire, de force, ce qui aboutit à une perte d’autonomie.

 

Un mécanisme important de la sarcopénie est que le cofacteur cellulaire NAD+ diminue avec le vieillissement, tandis que les mitochondries, les centrales énergétiques de nos cellules, produisent moins d'énergie. Or la coenzyme cellulaire NAD+ est nécessaire pour produire l’adénosine triphosphate (ATP), le composé utilisé par le corps comme carburant. Ainsi, l’étude révèle que :

 

  • les niveaux de trigonelline sont plus faibles chez les personnes âgées atteintes de sarcopénie ;
  • en revanche, la supplémentation de trigonelline chez des modèles précliniques de sarcopénie permet une amélioration des niveaux de NAD+,
  • une reprise de l'activité mitochondriale et un maintien de la fonction musculaire au cours du vieillissement.

 

La recherche qui apporte, avec la découverte de la trigonelline comme précurseur du NAD+, une meilleure compréhension du métabolisme du NAD+, suggère aussi de nouvelles interventions nutritionnelles visant à augmenter NAD+, à renforcer le muscle chez les personnes âgées.

 

Accessoirement, l’étude documente un nouveau bénéfice du café.

L’étude a été soutenue par Nestlé Research (Suisse).


Plus sur le Blog Nutrition
Plus sur le Blog Fibromyalgie

Autres actualités sur le même thème