Actualités

CALCULS RÉNAUX : Calcium et potassium peuvent les prévenir

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 8 heures
Mayo Clinic Proceedings
Les régimes riches en calcium et en potassium peuvent aider à prévenir les calculs rénaux symptomatiques et récurrents (Visuel Adobe Stock 511376973)

Les régimes riches en calcium et en potassium peuvent aider à prévenir les calculs rénaux symptomatiques et récurrents, conclut cette équipe de néphrologues de la Mayo Clinic. Alors que des changements de régime sont souvent prescrits pour prévenir les calculs rénaux récurrents, il existait peu de données fiables sur ces facteurs alimentaires et leur efficacité. L’étude, publiées dans les Mayo Clinic Proceedings, révèle que l'enrichissement du régime alimentaire avec des aliments riches en calcium et en potassium peut contribuer, de manière efficace, à cette prévention.

 

Les calculs rénaux peuvent causer non seulement une douleur atroce, mais sont également associés à des comorbidités sévères, dont la maladie rénale chronique, mais également l'ostéoporose et les maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, dans 30 % des cas, la survenue d’un calcul rénal est suivie par un autre calcul rénal dans les 5 ans.

2 nutriments pour prévenir la récidive

L’équipe de Rochester mène ici une étude prospective pour étudier l'impact des changements alimentaires auprès de 411 patients ayant eu des calculs rénaux symptomatiques pour la première fois, et auprès d'un groupe témoin de 384 personnes exemptes de calculs rénaux. Tous les participants ont renseigné par questionnaire, leur régime alimentaire. L’analyse constate que :

 

  • un apport hydrique de moins de 3.400 millilitres par jour, soit environ 9 verres est associé à la première formation de calculs rénaux. Cet apport hydrique quotidien comprend l'apport hydrique par la consommation d’aliments tels que les fruits et les légumes ;
  • un faible apport de liquide et de caféine peut entraîner un faible volume d'urine et une augmentation de la concentration d'urine, ce qui contribue à la formation de calculs ;
  • une alimentation plus faible en calcium et en potassium est associée à un risque plus élevé de calcul rénal symptomatique ;
  • parmi les patients qui ont déjà eu un calcul rénal, 20 % environ développent des calculs récurrents dans un délai médian de 4,1 années de suivi ;
  • à nouveau, des niveaux plus faibles de calcium et de potassium alimentaires prédisent la récidive ;
  • les régimes avec un apport quotidien de 1.200 milligrammes de calcium peuvent contribuer à prévenir les premiers calculs rénaux et les calculs rénaux récurrents ;
  • un faible apport alimentaire en calcium et en potassium est un prédicteur plus important que l'apport hydrique de la formation récurrente de calculs rénaux.

 

Ces données vont permettre de préciser les recommandations et les facteurs alimentaires permettant de prévenir la récurrence des calculs rénaux, conclut l’auteur principal, le Dr Andrew Rule, néphrologue à la Mayo Clinic : « Si les patients ne vont pas ajuster leur alimentation pour prévenir de futurs calculs rénaux, ils seront prêts à le faire pour prévenir les récidives.

 

En pratique, il suffirait d’ajouter plus de fruits et légumes riches en calcium et en potassium dont les bananes, les oranges, les pamplemousses, les melons, les abricots, les pommes de terre, les champignons, les pois, les concombres et les courgettes… »

Plus sur le Blog Nutrition
Plus sur le Blog Incontinence

Autres actualités sur le même thème