Vous recherchez une actualité
Actualités

CALVITIE, CHEVEUX GRIS: Un traitement efficace en vue ?

Actualité publiée il y a 2 années 7 mois 2 heures
Genes and Development

Existera-t-il un jour un traitement efficace contre la calvitie et/ou les cheveux gris ? Près de 70% des hommes sont touchés par une calvitie ou alopécie androgénétique, une affection souvent mal vécue, ouvrant un très large besoin non satisfait de traitements. Et avec l’âge, 100% des hommes verront leurs cheveux devenir gris.En identifiant, chez la souris, une protéine, KROX20, nécessaire à la production de nouveaux cheveux, ces chercheurs de l’Université du Texas tiennent peut-être une nouvelle piste. Leurs travaux, présentés dans la revue Genes and Development marquent une avancée certaine dans la compréhension du processus de croissance et de pigmentation des cheveux, cependant la crème capable de guérir la calvitie ou de préserver la couleur des cheveux n’est pas pour tout de suite.

Parmi les pistes poursuivies par la recherche, celle des cellules souches, qui pourrait permettre de régénérer les follicules pileux manquants ou mourants. Malheureusement, jusqu'ici, il n'a pas été possible de générer un nombre suffisant de cellules souches génératrices de follicules. Récemment, une équipe de l'Université de Columbia est parvenue à stimuler la production de follicules pileux à partir de papilles dermiques, des cellules présentes dans la couche superficielle de l'épiderme. Une équipe de l'UCL est parvenue à identifier plusieurs protéines impliquées dans la repousse et le cycle du cheveu puis, à partir de cellules souches, à régénérer les follicules pileux. Une équipe de l'Université de Pennsylvanie a également décrit le procédé de conversion en grand nombre de cellules adultes en cellules souches épithéliales (epithelial stem cells- EpSCs), qui une fois implantées, parviennent à régénérer la peau humaine et les follicules pileux. Ici, la découverte de cette voie biologique est prometteuse, en particulier, parce que la biologie de base des cellules chez les différents mammifères est très similaire.


Les chercheurs du Texas menaient au départ cette étude sur des souris dans un état génétique rare appelé neurofibromatose. Ils constatent à cette occasion qu'une souche de souris génétiquement conçue pour étudier cette condition développe un pelage gris au début de la vie.

KROX20, une protéine clé de la couleur et de la production capillaire : Les chercheurs découvrent ainsi au cours d'une recherche sur la neurofibromatose, la protéine KROX20 et son rôle dans la couleur et la production des cheveux. KROX20 est produite dans des cellules spécifiques dans chaque follicule capillaire et modifie la production d'une autre protéine, SCF, nécessaire aux cellules qui produisent les pigments dans le follicule pileux. Des souris privées de KROX20 sont dans l'incapacité de produire de nouveaux cheveux et deviennent chauves. La protéine KROX20 était déjà connue pour activer certains gènes pendant le développement, y compris des gènes clés dans la fabrication des gaines des nerfs. Cependant KROX20 s'avère ici également actif dans certaines cellules des follicules capillaires. Une fois découvert son effet sur la couleur des cheveux, les chercheurs ont mené d'autres expériences pour mieux comprendre quel type de cellules produisaient KROX20 et où elles étaient localisées dans le follicule pileux. Les chercheurs constatent que :

-les cellules productrices de KROX20 se développent à partir de la même lignée de cellules produisant des kératinocytes - un type de cellule présent dans la couche externe de la peau (épiderme).

-Ces cellules sont initialement présentes dans une zone restreinte du follicule pileux, mais augmentent progressivement en nombre et se répandent dans d'autres zones du follicule pileux, jusqu'à contribuer à la formation de la tige du cheveu.

-Sans ces cellules productrices de KROX20 dans le follicule pileux, les souris ne produisent plus de nouveaux « cheveux ».

C'est donc l'identification de cellules progénitrices de croissance et de pigmentation des cheveux, présentes dans les follicules capillaires, ici de souris, qui fait avancer la recherche sur de nouveaux traitements de la calvitie et des cheveux gris. La prochaine étape sera de confirmer ces résultats in vitro, sur des cellules humaines.

Autres actualités sur le même thème