Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER COLORECTAL : Il se détecte tôt dans le microbiote intestinal

Actualité publiée il y a 4 mois 2 semaines 5 heures
Nature Medicine Letters
L’intestin « le sent bien » : certains changements du microbiome intestinal peuvent être des signes précoces du cancer colorectal

L’intestin « le sent bien » : certains changements du microbiome intestinal peuvent être des signes précoces du cancer colorectal, souligne cette étude de l’Université d'Osaka. Il existe en effet une dynamique microbienne caractéristique au cours de la progression du cancer colorectal (Voir visuel). Les chercheurs décrivent ici dans les Nature Medicine Letters, les principales altérations microbiennes et métabolomiques associées à la progression du cancer.

 

L'intestin contient toute une population d'organismes, appelée microbiome intestinal, qui sont liés à la santé humaine et à la maladie.

De récentes études ont montré que l'évaluation des modifications génétiques dans les échantillons de selles peut refléter avec précision l'état du microbiome intestinal et peut être utile pour le diagnostic précoce de maladies. Cette équipe de l'Université d'Osaka identifie les communautés bactériennes spécifiques aux tumeurs malignes associées au cancer colorectal, tels que les carcinomes intramucosaux et les adénomes polypoïdes. Ce faisant, elle identifie aussi des marqueurs spécifiques qui pourraient aider à détecter, de manière précoce, les cas de cancer colorectal. Cette analyse des échantillons de selles d'un peu plus de 600 patients ayant subi une coloscopie, pour évaluer les caractéristiques de leur microbiote intestinal et leur relation avec le cancer colorectal, révèle que le cancer colorectal est lié à une augmentation de certains facteurs du microbiome intestinal, ainsi qu'à la présence d'organismes associés au cancer (Voir visuel).

 

Le cancer colorectal est aussi une « maladie microbienne » : Le cancer colorectal est fondamentalement non seulement une maladie génétique, mais également une maladie microbienne, explique le Dr Shinichi Yachida, co-auteur de l’étude : « Nos résultats montrent que les changements dans le microbiome intestinal sont présents aux tout premiers stades du développement du cancer colorectal, ce qui fournit des indices diagnostiques et causaux essentiels pour mieux comprendre et détecter la maladie ». Ce cancer est aussi une maladie à évolution relativement lente, et donc dont la détection précoce est possible et cruciale pour assurer un traitement efficace.

 

De prochaines études vont porter sur la relation entre les caractéristiques du microbiome intestinal et celles de la tumeur chez des patients atteints d'un cancer colorectal. Ces données devraient en effet permettre de mieux comprendre les différents rôles du microbiome dans le développement des différents types de cancer colorectal.

Autres actualités sur le même thème