Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PROSTATE et Maladie inflammatoire de l'intestin, 2 conditions fortement liées

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 2 semaines
European Urology
La MICI semble associée à des valeurs de PSA supérieures à la moyenne et généralement associées au risque de cancer de la prostate.

La maladie inflammatoire de l'intestin (MICI) liée au cancer de la prostate, c’est la conclusion de cette étude de la Northwestern (Chicago). Des données qui alertent dans la revue European Urology alors que les hommes à MICI encourent un risque de cancer de la prostate multiplié par 4 à 5.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Les conclusions de cette étude longitudinale avec un suivi de 20 ans, indiquent que ce groupe d’hommes atteints de MICI auront besoin d'un dépistage plus minutieux du cancer de la prostate. Au-delà, elles sont les toutes premières à révéler un lien entre la maladie intestinale inflammatoire et, précisément, des valeurs de PSA (antigène spécifique de la prostate) supérieures à la moyenne et généralement associées au risque de cancer de la prostate.

 

Avec la MICI, un risque de cancer de la prostate multiplié par 4 à 5 : l’auteur principal, le Dr Kundu, professeur agrégé d'urologie à la Feinberg School of Medicine de la Northwestern University déclare avoir rencontré, lors de ses consultations de nombreux hommes atteints de maladie inflammatoire de l'intestin et qui obtiennent des scores de PSA élevés. Et si de nombreux médecins pensent que ces taux de PSA sont élevés simplement en raison de la MICI, il convient d’aller rechercher l’existence d’un cancer de la prostate. L’étude, menée auprès de 1.033 hommes atteints de maladie inflammatoire de l'intestin et auprès de 9.306 témoins non atteints, suivis durant 18 ans constate en effet un risque beaucoup plus élevé de cancer de la prostate avec l’existence conjointe d’une MICI.

 

Il reste à bien comprendre le mécanisme qui permet à l’inflammation de l’intestin d’induire le cancer de la prostate, concluent les chercheurs de Chicago, qui viennent néanmoins de révéler un tout nouveau marqueur du cancer de la prostate.

Autres actualités sur le même thème