Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PROSTATE: Le flair du chien ne laisse rien passer

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 1 semaine
The Journal of Urology

Ce test mené avec 2 chiens au départ renifleurs-détecteurs d'explosifs formés pour détecter le cancer de la prostate dans des échantillons d'urine aboutit, une nouvelle fois, à une précision de 90%. Si cette expérience, italienne, présentée dans le Journal of Urology a peu de chance d’aboutir à une aide des chiens à la détection des cancers à grande échelle, identifier les composés chimiques qui chatouillent son flair, pourrait permettre de développer des méthodes de détection de routine clinique.

Le chien possède au moins 10 fois plus de récepteurs olfactifs que l'humain. Son flair pour le cancer de la prostate a déjà été révélé, tout comme pour le cancer du poumon, de la thyroïde, l'hypoglycémie, et l'infection nosocomiale.


Le flair de ces 2 chiens renifleurs d'explosifs a été testé sur des échantillons d'urine de 362 patients atteints de cancer de la prostate à différents stades, mais déjà diagnostiqués et de 540 témoins sans cancer de la prostate, dont 418 hommes et 122 femmes. Les chiens ont été formés en utilisant une procédure standard, à identifier le cancer de la prostate à partir de 200 échantillons d'urine provenant du groupe du cancer et 230 du groupe de contrôle.

· Un chien a correctement identifié tous les échantillons de participants ayant un cancer de la prostate, l'autre chien en a identifié 98,6%.

· Quant aux faux positifs, les chiens ont par erreur identifié comme avec cancer de la prostate, entre 1 et 4% des échantillons de témoins sains.

Si les résultats sont confirmés, la prochaine étape sera de tester si les chiens peuvent détecter avec précision des patients atteints mais non encore diagnostiqués. Par exemple, les chiens pourraient être mis à l'épreuve sur des échantillons d'urine de patients à niveaux élevés de PSA, mais avant biopsie.

Ces nouvelles données confirment la promesse d'un test basé sur d'autres composés chimiques présents dans l'urine en cas de cancer de la prostate.

Source: The Journal of Urology April 2015 10.1016/j.juro.2014.09.099 Olfactory System of Highly Trained Dogs Detects Prostate Cancer in Urine Samples (Visuel@The gardian@Emma Jeffery/Medical Detection Dogs/PA)

Lire aussi: CANCER de la THYROÏDE: Le flair du chien pour le détecter -

Autres actualités sur le même thème