Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de l'OVAIRE: La biopsie liquide détecte la récidive avant la récidive

Actualité publiée il y a 3 années 2 mois 3 semaines
Scientific Reports
La biopsie liquide, ici pour un traitement plus précoce et un meilleur suivi du cancer de l’ovaire

A nouveau « à la une » le principe de la biopsie liquide, ici pour un traitement plus précoce et un meilleur suivi du cancer de l’ovaire. L’équipe de la Mayo Clinic a développé cette nouvelle façon prometteuse pour détecter et surveiller la récurrence du cancer de l'ovaire, un cancer difficile à détecter et donc diagnostiqué fréquemment (trop) tardivement. Ici, la biopsie liquide de prélèvements sanguins combinée à un séquençage de l'ADN permet de détecter une récidive bien avant la « réapparition » d’une tumeur. Intervention précoce, traitement plus efficace, médecine de précision et finalement meilleur pronostic, ici encore, la biopsie liquide confirme toutes ses promesses. Ici dans un cancer qui récidive dans 75% des cas.

Parmi les grands axes de progrès dans la gestion des cancers, la biopsie liquide, du plasma sanguin, du liquide céphalo-rachidien ou de la salive, une alternative non invasive à la biopsie de tissus tumoraux. Au-delà de son caractère non-invasif, la biopsie liquide permet d'analyser métabolites et mutations dans le diagnostic de tumeurs difficiles à atteindre, comme les cancers du cerveau par exemple. C'est donc un nouvel outil de détection, de diagnostic et de personnalisation « révolutionnaire » qui repose sur l'identification de marqueurs métaboliques de la tumeur et donc de réponse aux traitements. Car cette nouvelle méthode en routine pour surveiller l'efficacité des traitements pourrait également contribuer à accélérer le développement de nouveaux médicaments qui vont cibler les faiblesses génétiques des cellules cancéreuses spécifiques à chaque patient.

« Avec la biopsie liquide, nous n'avons pas besoin d'attendre la croissance de la tumeur pour détecter la récidive de la maladie. Nous pouvons répéter les biopsies liquides pour surveiller la progression du cancer. C'est l'espoir d'un meilleur plan de traitement au fil du temps », explique le Dr Vasmatzis, auteur principal et chercheur à la Mayo Clinic. L'étude a suivi 10 patientes atteints de cancer de l'ovaire à stade avancé. Des prélèvements de sang ont été effectués avant et après la chirurgie.

 

- Et globalement, lorsque l'ADN post-opératoire ne correspond pas à l'ADN de la tumeur, les patients sont à grandes chances de rémission.

 

Les chercheurs ont également comparé l'ADN des biopsies liquides de sang à des biopsies « solides » de la tumeur. Ils concluent que la biopsie liquide permet de déceler des changements d'ADN spécifiques de la tumeur, autrement non détectables, et qui vont permettre de développer des traitements personnalisés pour chaque patient plutôt que d'utiliser le traitement standard.

 

20 July 2016 doi:10.1038/srep29831 Quantification of Somatic Chromosomal Rearrangements in Circulating Cell-Free DNA from Ovarian Cancers

 

Plus d'études sur la Biopsie liquide, le Cancer de l'Ovaire

 

Autres actualités sur le même thème