Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER : Des cellules cannibales pour stopper la croissance tumorale

Actualité publiée il y a 2 années 4 mois 3 jours
eLife
Ce cannibalisme intercellulaire pourrait en effet, si régulé, contribuer à limiter la croissance tumorale

C’est peut-être une découverte majeure qui va ouvrir de nouvelles voies de recherche en biologie des cellules et du cancer. Ces travaux se sont concentrés sur l'entose, un processus fascinant présent en cas de physiologie normale mais aussi en cas de cancer. Un cannibalisme intercellulaire qui pourrait en effet, si régulé, permettre de limiter la croissance tumorale, démontrent ces travaux de l’Institut Babraham (Cambridge), présentés dans la revue eLife.

Ce cannibalisme cellulaire est connu et observé depuis plus d'un siècle dans les échantillons de tumeurs, mais le processus reste mal compris. Ces nouvelles recherches menées par des scientifiques britanniques révèlent un nouveau mécanisme de pilotage et apportent une nouvelle compréhension de la biologie du cancer. Ce cannibalisme cellulaire, appelé entose, se produit lorsqu'une cellule entoure, tue et digère une autre cellule. L'entose ne se produit généralement pas entre des cellules saines, mais est un phénomène fréquent chez les tumeurs. La recherche révèle que ce cannibalisme intervient tout particulièrement pendant la division cellulaire. Et puisqu’une division cellulaire incontrôlée est une caractéristique clé du cancer, cela suggère un rôle clé possible, de ce cannibalisme, pour stopper la croissance tumorale.

Les scientifiques examinent ici les cellules épithéliales humaines qui sont touchées par plus de 80% des cancers humains. Normalement, les cellules épithéliales restent fermement attachées à leur environnement lors de leur division. L’étude montre que l’affaiblissement de ces liens favorise ce processus de cannibalisme cellulaire. Ce qui explique l’efficacité des médicaments capables d’affaiblir ces attaches cellulaires contre le cancer.

Induire le cannibalisme des cellules cancéreuses par des cellules saines proches : les chercheurs identifient les protéines qui contrôlent ce cannibalisme cellulaire dans les cellules tumorales, par une technique de microscopie en temps réel qui leur permet de suivre l’ensemble du process. Ils identifient ainsi un nouveau mécanisme complètement inattendu lors de la division cellulaire. Ce mécanisme qui favorise le cannibalisme des cellules en division est une cible prometteuse contre la division cellulaire anarchique. Contrôler l'entose pourrait ainsi contribuer à ralentir ou à prévenir le cancer en induisant le cannibalisme des cellules cancéreuses par des cellules saines proches.

Autres actualités sur le même thème