Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du CERVEAU : Bloquer sa propagation via le flux de liquide interstitiel

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 6 heures
Scientific Reports
En bloquant la réponse cellulaire à ce flux, c’est une toute nouvelle option, à partir d’un médicament déjà disponible, prometteuse pour enrayer la propagation du cancer du cerveau.

Le glioblastome est la forme la plus courante et la plus agressive de cancer du cerveau. Sa nature invasive limite l'efficacité du traitement et favorise les récidives. L’équipe de la Virginia Tech se concentre ici, dans les Scientific Reports, sur le flux de liquide interstitiel, un facteur -typiquement accru dans le cancer- d'invasion des cellules de gliome. En bloquant la réponse cellulaire à ce flux, c’est une toute nouvelle option, à partir d’un médicament déjà disponible, prometteuse pour enrayer la propagation du cancer du cerveau.

 

De précédentes études in vitro ont déjà montré que le flux de liquide interstitiel, qui remplit l'espace entre les capillaires sanguins et les cellules favorise la propagation des cellules cancéreuses en particulier via une voie de signalisation « CXCR4-CXCL12 ». Cette étude confirme ce processus in vivo, précisément sur une souris modèle de glioblastome.

 

Les chercheurs de Virginie rappellent que les tissus de notre corps sont en grande partie constitués de liquide et ce liquide qui se déplace autour des cellules et est essentiel au fonctionnement normal du corps. Mais dans certains cas, ce liquide peut aussi jouer un rôle néfaste à la santé : ainsi, en cas de gliome, lorsqu’il est soumis à une pression beaucoup plus élevée, il se déplace plus rapidement et induit une propagation accélérée des cellules cancéreuses.

L’équipe dirigée par Jennifer Munson, professeur de génie biomédical et de mécanique au College of Engineering a peut-être trouvé là une solution pour enrayer la propagation de ces cellules cancéreuses. Il s’agit d’un médicament qui peut bloquer la réponse des cellules cancéreuses à la circulation des fluides. Chez des souris atteintes de glioblastome pour tester la façon dont une approche particulière du traitement du cancer, les chercheurs testent un médicament (AMD3100), censé bloquer le mouvement rapide du fluide et la propagation des cellules cancéreuses. Ils montrent ainsi in vivo, que la propagation de la tumeur est bien réduite.

 

Une découverte qui pourrait permettre de bloquer la propagation du glioblastome : « Nous espérons, alors que ce médicament est actuellement également utilisé par des patients, que ce traitement pourrait, en combinaison avec les médicaments standard, réduire l’agressivité du cancer.

 

C’est une toute nouvelle voie thérapeutique qui est donc envisagée, celle qui consiste à réduire la force de propagation des cellules cancéreuses via ce liquide interstitiel et un grand espoir pour les patients et les cliniciens, alors que le glioblastome est si meurtrier et que la réponse au traitement ne s’améliore pas depuis des décennies.


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages