Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANCER du SEIN AVANCÉ : Exercice vs douleur

Actualité publiée il y a 1 mois 3 jours 15 heures
EBCC14
L’exercice, peut aider aussi, en cas de cancer avancé, avec une grande efficacité contre la douleur. (Visuel Adobe Stock 737078411)

Que ce soit en prévention, durant le traitement ou pour la récupération d’un cancer du sein, les avantages de l’exercice sont aujourd’hui bien documentés. Cette étude présentée lors de la 14è European Breast Cancer Conference (EBCC14) montre que l’exercice, peut aider aussi, en cas de cancer avancé, avec une grande efficacité contre la douleur.

 

En pratique, la participation à un programme d'exercices a permis ici de réduire la douleur et la fatigue et de restaurer, en partie la qualité de vie de patientes atteintes d'un cancer du sein métastatique.

 

Les patientes de tous âges, atteintes de ce cancer avancé bénéficient de l'exercice, cependant, c’est chez les femmes plus jeunes, âgées de moins de 50 qans, que les bénéfices sont les plus flagrants, souligne l’auteur principal, le Dr Anouk Hiensch du Centre médical universitaire d'Utrecht (Pays-Bas) : « nous apportons de nouvelles données sur l’exercice

chez les patientes plus jeunes, et atteintes d’une maladie plus avancée ».

Les patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique suivent souvent un traitement continu visant à prolonger la vie. Grâce à ces traitements, de nombreuses femmes atteintes vivent plus longtemps, mais souvent au prix d’une forte dégradation de leur qualité de vie. Il existe donc un besoin de stratégies de soins de soutien, comme l’exercice, qui puissent améliorer la vie de ces patientes.

 

L’étude, multisites, suit 357 patientes atteintes d'un cancer du sein métastatique et âgées en moyenne de 55 ans dont 178 ont été invitées à suivre un programme d'exercices de 9 mois en plus des soins standards, les 179 autres patientes recevant leurs soins habituels. Le programme d'exercices comportait un entraînement personnalisé 2 fois par semaine avec des exercices de résistance, d'aérobie et d'équilibre supervisés par un physiothérapeute ou un kinésithérapeute. Toutes les participantes, équipées de trackers d’activité, ont été encouragées à rester physiquement actives pendant au moins 30 mn/jour. Les chercheurs ont évalué leurs symptômes, dont la douleur, la fatigue et la qualité de vie à l’inclusion, puis à 3,6 et 9 mois. L’analyse révèle que :

 

  • les patientes ayant suivi le programme d’exercices souffraient moins de fatigue et ont regagné en qualité de vie ;
  • les améliorations les plus notables concernent les femmes de moins de 50 ans et celles souffrant de douleurs à l’inclusion.

 

Les auteurs recommandent donc la pratique de l’exercice supervisé à toutes les patientes atteintes d’un cancer du sein et en particulier celles qui éprouvent de la douleur. Les patientes plus âgées peuvent également en bénéficier et pour ces femmes plus âgées, le programme pourrait nécessiter quelques ajustements.

 

Pourquoi et comment l’exercice aide les patientes atteintes de cancer et qui éprouvent de la douleur, l’étude ne le décrypte pas : cependant, les auteurs confirment l'effet bénéfique de l’exercice contre l’inflammation.

 

« Les femmes atteintes d’un cancer métastatique ne peuvent pas toujours être guéries mais elles peuvent vivre des mois, voire des années. Il est donc absolument vital de leur garantir la meilleure qualité de vie possible ».

Plus sur le Blog Cancer
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème