Actualités

CANCER du SEIN : La biopsie liquide pour mieux détecter sa récurrence

Actualité publiée il y a 6 mois 12 heures 15 min
Cancers
La biopsie liquide effectuée sur des échantillons de sérum sanguins permet aujourd’hui une détection plus précoce de la récidive du cancer et apporte des données précieuses, complémentaires à celles des diagnostics standards (Visuel Adobe Stock 143663706)

Cette équipe de cancérologues de l’University of Eastern Finland confirme la biopsie liquide comme un « nouvel » outil diagnostique tout à fait efficace à détecter la récurrence du cancer du sein et à suivre sa progression. La biopsie liquide effectuée sur des échantillons de sérum sanguins permet aujourd’hui une détection plus fréquente et plus rapîde de la récidive du cancer et apporte des données précieuses, complémentaires à celles des diagnostics standards, confirment ces travaux, présentés dans la revue Cancers.

 

L'hétérogénéité intratumorale est un défi majeur pour le traitement du cancer, car les cellules cancéreuses ayant des propriétés biologiques différentes, peuvent avoir une réponse différente au traitement. Il est également possible que certaines cellules cancéreuses tolèrent suffisamment bien le traitement pour survivre, ce qui peut favoriser la récidive du cancer du sein plus tard dans la vie.

Le temps est un facteur clé de l'hétérogénéité intratumorale

La biopsie liquide permet de suivre l'hétérogénéité intratumorale : au fil du temps, le spectre et les propriétés des cellules cancéreuses ont tendance à évoluer, et parfois dans une direction qui devient plus complexe sur le plan thérapeutique, explique l’auteur principal, le Jouni Kujala, chercheur à l'Université. Une biopsie tissulaire ne sera ainsi représentative qu’à un instant t, au moment de l'échantillonnage et ne peut « capturer » l'évolution de l’hétérogénéité intratumorale. La biopsie liquide ouvre de nouvelles possibilités pour détecter les mutations cancéreuses. Avec des avantages majeurs maintenant bien documentés :

la facilité, la sécurité et la répétabilité de l'échantillonnage.

Vers un suivi des mutations cancéreuses : en se concentrant sur l'ADN acellulaire libéré par les cellules cancéreuses, ou circulant, qui porte des mutations caractéristiques de la tumeur cancéreuse, la biopsie liquide permet de détecter de manière non invasive, les mutations cancéreuses : « nos résultats montrent que la biopsie liquide peut être utilisée pour détecter des mutations cancéreuses à la fois des tumeurs cancéreuses du sein et de leurs métastases. Ainsi, la biopsie liquide peut, au moins dans une certaine mesure, être utilisée pour surmonter les limites de la biopsie traditionnelle ».

 

Vers un tableau clinique plus précis : lorsque les chercheurs observent, via la biopsie liquide, les mutations caractéristiques du cancer du sein récurrent dans l'ADN acellulaire des mois avant que la tumeur ne soit détectée, lors d'un examen médical par exemple, ils sont alors déjà capables d’évaluer les changements dans l'hétérogénéité intratumorale et de mpréciser le tableau clinique.

 

Ainsi, la biopsie liquide permet non seulement de détecter un cancer du sein récurrent, mais également d'identifier les mutations pertinentes pour la planification du traitement. C’est donc une méthode prometteuse qui peut apporter des données complémentaires à celles de diagnostics plus traditionnels.  

Autres actualités sur le même thème