Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN à tumeurs multiples : La mastectomie n’est pas la seule option possible

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 1 semaine
Annals of Surgical Oncology
Chez 92% des participantes à l'essai, la chirurgie mammaire conservatrice est techniquement réalisable.

Même en cas de cancer du sein à foyers ou à tumeurs multiples, dans plus de 90% des cas, la chirurgie mammaire conservatrice reste techniquement réalisable, conclut cette étude du Centre médical de Dartmouth-Hitchcock (UK). Des données présentées dans les Annals of Surgical Oncology qui ouvrent d’autres options que la mastectomie aux patientes atteintes de ce type de cancer.

 

Les progrès dans les traitements du cancer du sein permettent aujourd’hui un meilleur contrôle de la maladie locale chez les patientes ayant subi une chirurgie mammaire conservatrice. Les avancées dans les techniques d'imagerie permettent également des taux de détection des récidives plus élevés, ce qui ouvre de nouvelles options thérapeutiques pour les patientes comme pour les cliniciens.

 

Cet essai clinique multisites a comparé les résultats de patientes ayant un cancer du sein « ipsilatéral multiple » -soit présentant plus d'un site tumoral dans le même sein-, ayant subi une chirurgie mammaire conservatrice, avec les résultats de patientes ayant subi une mastectomie. Parmi les 198 participantes, 184 (92,9%) avaient subi une chirurgie mammaire conservatrice, dont 134 avec une seule opération. L’objectif était d’évaluer la faisabilité et la sécurité de la conservation du sein chez des patientes présentant 2 ou 3 lésions malignes dans un seul sein. Les paramètres mesurés comprenaient la récurrence locale à 5 ans, ainsi que les taux de conversion chirurgicale en mastectomie ou en chirurgies secondaires en raison de marges positives (du tissu malin autour du site de la tumeur restant après la chirurgie).

 

Si la mastectomie reste l'option chirurgicale prédominante pour les patientes atteintes de ce type de cancer du sein multifocal, d’autres options doivent être sans cesse réévaluées à la lumière des nouvelles technologies d’imagerie et des nouvelles thérapies combinées et personnalisées. Si les études précédentes faisaient état d’un taux plus élevé de récidive avec une chirurgie conservatrice, soit 23 à 40%, la nouvelle étude conclut que pour la majorité des participantes à l'essai, soit 92,9%, la chirurgie mammaire conservatrice est techniquement réalisable.

 

« Nos résultats montrent un taux de conversion à la mastectomie acceptable, et la plupart des femmes réussissent à conserver leur sein avec des marges négatives en une seule intervention », explique l’auteur principal, le Dr Rosenkranz. Les prochaines étapes comprennent l'évaluation des taux de récidive locale, les méthodes d'amélioration cosmétique mammaire et la pertinence de combiner la radiothérapie chez ce groupe de patientes.

Autres actualités sur le même thème