Vous recherchez une actualité
Actualités

LEUCÉMIE MYÉLOÏDE CHRONIQUE: Le traitement qui tue 90% des cellules souches leucémiques

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 3 semaines
Cancer Discovery

C’est une étape incontestable vers la médecine de précision appliquée à la leucémie myéloïde chronique : les scientifiques de l'Université de Glasgow parviennent avec ce nouveau traitement à éliminer plus de 90% des cellules souches de la leucémie myéloïde chronique. Des résultats publiés dans la revue Cancer Discovery qui représentent l’aboutissement de 7 années de recherche expérimentale et illustrent les promesses des traitements personnalisés qui vont cibler uniquement les cellules souches cancéreuses sans « toucher » aux cellules normales.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La leucémie myéloïde chronique (LMC) une forme rare de cancer du sang se traduit par la transformation d'une partie des cellules souches normales du sang en cellules souches leucémiques ou de leucémie myéloïde chronique. Ces cellules souches « LMC » produisent alors un grand nombre de cellules leucémiques ce qui, faute de traitement, sera fatal.


Les limites des ITK : Aujourd'hui, les patients atteints de LMC sont traités avec des inhibiteurs de la tyrosine kinase (ITK) qui vont bloquer à l'intérieur de la cellule, une enzyme (EGFR) : en entravant les effets de l'activation du récepteur EGFR, ce blocage inhibe la croissance et la diffusion tumorales et le développement de métastases. Le traitement des patients atteints par ITK n'aboutit que rarement à la rémission complète et les patients vont en général devoir poursuivre le traitement à vie. Un traitement par ailleurs très coûteux (estimé à 5,5 milliards d'€ par an en UE). Les ITK ne tuent pas les cellules souches de LMC qui causent et « entretiennent » la maladie. Les chercheurs de l'Université de Glasgow ont donc cherché le moyen d'éliminer les cellules souches LMC.

Le nouveau médicament qui éradique les cellules souches de LMC : son principe, il agit en inhibant l'activité d'une protéine, EZH2, déjà documentée comme impliquée dans la survie d'autres types de cellules cancéreuses. Le nouveau médicament donné en combinaison d'un ITK est ici présenté comme « le scénario clinique idéal » : ITK tue la plupart des cellules leucémiques et l'inhibiteur de EZH2 tue les cellules souches LMC restantes.

De prochains essais cliniques vont tester l'inhibiteur de EZH2 chez des patients atteints de LMC, alors que des essais cliniques sont déjà en cours dans d'autres formes de cancer du sang, avec de premiers résultats prometteurs. Le médicament est pris sous forme d'une simple pilule, semble sécuritaire avec des effets secondaires minimes. L'équipe espère beaucoup de ce nouveau médicament, en particulier pour les patients qui ne répondent pas aux médicaments actuels ou développent une résistance au traitement.

Des résultats donc plein d'espoir, pour une rémission permanente. « Une perspective extrêmement excitante », concluent les chercheurs.

Autres actualités sur le même thème