Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER GASTRO : L'exercice aide pendant la chimio

Actualité publiée il y a 2 années 8 mois 1 jour
Goethe University Frankfurt

De nombreuses études ont traité des bénéfices de la pratique d’un exercice physique en prévention, puis adapté pendant et après un cancer du sein. Ses bénéfices contre la fatigue, le « chemobrain » et pour une meilleure récupération ont été documentés. Ce pendant, c'est la première étude à regarder les effets de l’exercice en cas de cancer gastro-intestinal et, en particulier chez des patients atteints d'un cancer avancé. Ces conclusions, apportées par une équipe de l’Université de Goethe Francfort mettent une nouvelle fois en avant la pratique de la marche ou du jogging pour mieux faire face aux effets secondaires de la chimiothérapie.

Finalement, dans de nombreux cancers, l'exercice peut être une thérapie bénéfique en complément de la chimiothérapie avec un effet positif sur les muscles, l'équilibre et le syndrome de fatigue liée à la tumeur. Les patients tolèrent mieux la thérapie et réduisent le risque de récidive de la maladie.


L'étude montre que les patients atteints d'une tumeur gastro-intestinale avancée profitent également de la thérapie par l'exercice. Suivant les recommandations de l'American College of Sports Medicine, les participants ont ici pratiqué l'exercice 3 fois par semaine pendant 50 minutes ou cinq fois par semaine pendant 30 minutes à un rythme qu'ils considéraient comme légèrement trop intensif. En cas d'incapacité à suivre le programme, les participants étaient autorisés à raccourcir les séances proposées dans le cadre de l'étude. En effet, chez certains patients, expliquent les chercheurs, les effets secondaires de la chimiothérapie, comme la perte de sensation, la faiblesse, l'épuisement, les infections ou la diarrhée sévère contraignaient à réduire ou même arrêter le programme.

En dépit de quelques difficultés, cette thérapie complémentaire par l'exercice se révèle utile. La masse musculaire des patients s'en trouve améliorée tout comme les capacités fonctionnelles, dont l'équilibre, la vitesse de marche et la force musculaire des jambes. De plus la toxicité de la chimiothérapie se trouve réduite même par une activité modérée. Un point important alors que ce sont principalement les effets toxiques graves éprouvés par les patients atteints de cancer gastro-intestinal qui les poussent à réduire non seulement le traitement mais aussi l'accomplissement des activités quotidiennes.

L'appel de cette équipe allemande est donc de pouvoir proposer, à l'avenir, aux patients atteints de cancer gastro-intestinal même avancé, des programmes d'exercice physique pendant leur chimiothérapie. C'est concrètement donc un appel à ouvrir des salles d'exercice dans les hôpitaux.

10 Mar 2017 Gastrointestinal cancer: Physical exercise helps during chemo

Lire aussi:

CANCER du SEIN: L'exercice dissipe le chemobrain et éclaircit la mémoire

EXERCICE PHYSIQUE: 1 heure par jour au moins prévient le cancer du sein –

CANCER et FATIGUE : Rien ne vaut l'exercice et le soutien psychologique

CANCER du SEIN : L'exercice physique, la plus bénéfique des options pour la récupération
CANCER du SEIN: L'exercice réduit la fatigue et booste la condition physique -

Autres actualités sur le même thème