Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER : L'antidiabétique metformine confirme ses promesses anti-tumorales

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 3 semaines
Science Advances

L'effet anti-cancer d’une combinaison de médicaments existants contre le diabète et l'hypertension, documenté ici par une équipe de l’Université de Bâle, promet le développement de nouvelles approches thérapeutiques, combinées avec les traitements « standards », ciblant les besoins énergétiques des cellules tumorales. Des conclusions présentées dans la revue Science Advances, en ligne avec celles de précédentes études.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

En effet, cette combinaison d'un médicament contre le diabète et d'un antihypertenseur se montre efficace contre les cellules cancéreuses. Ce médicament contre le diabète, c'est la metformine, qui n'en est pas à sa première démonstration de ses effets anti-cancéreux. Si la metformine est le médicament le plus largement prescrit pour le traitement du diabète de type 2 pour son effet hypoglycémiant, ses propriétés anti-cancéreuses ont déjà été documentées, contre le cancer du poumon , ou le cancer de l'ovaire, ou encore le cancer du sein et de l'utérus, entre autres. Mais la découverte de ces chercheurs est qu'alors que la dose thérapeutique habituelle de metformine est trop faible pour lutter efficacement contre le cancer, le médicament antihypertenseur syrosingopine est lui capable d'optimiser ou de booster l'efficacité anticancéreuse de la metformine.


La combinaison metformine + syrosingopine pousse les cellules cancéreuses au suicide : La combinaison prend tout son sens alors qu'à des doses plus ou trop élevées, la metformine inhibe bien la croissance des cellules cancéreuses mais peut également induire des effets secondaires indésirables. Après passage au crible de centaines de molécules, les chercheurs ont identifié l'hypertenseur Syrosingopine comme capable de démultiplier les effets anticancéreux de l'ADO, sans entraîner ces effets indésirables : « Chez des patients atteints de leucémie, nous avons démontré que presque toutes les cellules tumorales sont éliminées par ce cocktail thérapeutique et à des doses qui ne sont pas toxiques pour les cellules normales. L'effet est exclusivement limité aux cellules cancéreuses », précisent les auteurs dans un communiqué.

La combinaison bloque l'approvisionnement en énergie des cellules cancéreuses : ici, chez des souris modèles de cancer du foie, la tumeur est bien réduite grâce à la thérapie. Le nombre de nodules tumoraux était moindre et chez certains animaux, les tumeurs disparaissent totalement. La metformine abaisse non seulement la glycémie, mais bloque également le processus mitochondrial. Bref, la combinaison interrompt les processus vitaux qui fournissent l'énergie à la cellule. En raison de leur activité métabolique accrue et leur croissance rapide, les cellules cancéreuses à la consommation énergétique particulièrement élevée, deviennent alors extrêmement vulnérables.

Cette étude marque ainsi une étape importante dans l'inclusion prometteuse de la metformine dans les thérapies anti-cancéreuses. Des implications cliniques donc, ciblant les besoins énergétiques des cellules tumorales.

Dec, 2016 DOI: 10.1126/sciadv.1601756 Syrosingopine sensitizes cancer cells to killing by Metformin (Visuel@: Evi Bieler, NanoImaging Lab, Université de Bâle)

Plus sur la Metformine

Autres actualités sur le même thème