Vous recherchez une actualité
Actualités

CANNABIS médical : Un remède également possible pour les plus âgés ?

Actualité publiée il y a 3 mois 6 jours 12 heures
American Academy of Neurology
Oui, le cannabis médical pourrait réduire les symptômes tels que la douleur chronique et l'anxiété chez les personnes plus âgées et en tout état de cause il est bien toléré même à l’âge avancé

Oui, le cannabis médical pourrait réduire les symptômes tels que la douleur chronique et l'anxiété chez les personnes plus âgées et en tout état de cause, il est généralement bien toléré même à l’âge avancé, souligne cette étude présentée au 71è congrès de l’American Academy of Neurology. Plus largement, ces conclusions suggèrent l’efficacité du cannabis thérapeutique à réduire les symptômes de nombreuses maladies chroniques, même après l’âge de 65 ans, sous condition de bien ajuster la posologie...

 

Plus précisément, l’étude conclut que les symptômes tels que la douleur, les troubles du sommeil et l’anxiété associés à des affections chroniques telles que la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Parkinson, la neuropathie, des lésions de la moelle épinière et la sclérose en plaques, peuvent être réduits en toute sécurité chez ces patients âgés, avec un avantage supplémentaire, une réduction de la consommation d’opioïdes.

 

Cette étude rétrospective basée sur les déclarations des participants sur l’existence et l’intensité de leurs symptômes appellera des études supplémentaires randomisées, contrôlées par placebo. Cependant, ces résultats préliminaires sont à prendre en considération, en regard de la prévalence des maladies chroniques chez les personnes âgées, soit, selon les US Centers for Disease Control and Prévention (CDC), environ 80% pour au moins un problème de santé chronique. De plus, le cannabis médical est de mieux en mieux documenté comme une option de traitement efficace pour les maladies chroniques. « Cependant, les recherches sont rares chez les personnes âgées », relève l’auteur principal, le Dr Laszlo Mechtler, du Dent Neurologic Institute de Buffalo, membre de l'American Academy of Neurology.

 

Ces premières conclusions prometteuses sont issues de l’analyse des données de 204 personnes âgées en moyenne de 81 ans, inscrites au programme Medical Marijuana de l'État de New York. Les participants ont pris par voie orale, sous forme de capsule ou via un vaporisateur électronique, différentes doses de tétrahydrocannabinol (THC) et de cannabidiol (CBD), les principaux agents actifs du cannabis, durant 4 mois en moyenne, et passé des examens de santé réguliers. L’analyse constate que :

  • au départ, 34% des participants ressentent des effets secondaires du cannabis médical ;
  • après ajustement de la posologie, seulement 21% rapportent toujours des effets secondaires ;
  • sur les effets indésirables les plus fréquents : la somnolence est rapportée chez 13% des patients, des troubles de l’équilibre chez 7%, des troubles gastro-intestinaux chez 7% ;
  • 3% ont cessé de prendre le cannabis médical en raison de ses effets secondaires ;
  • 69% des participants éprouvent un soulagement des symptômes ;
  • les affections les plus fréquemment soulagées sont la douleur avec 49% de taux de réduction, les symptômes du sommeil (18% de soulagement), la neuropathie (15%) et l'anxiété (10%) ;
  • 32% des participants ont réduit leur consommation d’analgésiques opioïdes.

 

Des résultats qui confirment une bonne tolérance du cannabis médical chez les plus âgés, sous condition d’adapter la posologie, et son efficacité à réduire des symptômes courants associés aux maladies chroniques.

De prochaines recherches vont se concentrer sur des symptômes tels que la somnolence et les problèmes d'équilibre, ainsi que sur l'efficacité et la posologie optimales.

Autres actualités sur le même thème