Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANNABIS : Pourquoi sa consommation peut vous plomber

Actualité publiée il y a 9 mois 3 jours 9 heures
Environmental Health Perspectives
Le cannabis pourrait être une source importante mais encore négligée d'exposition au plomb et au cadmium (Visuel Adobe Stock 606696934).

Des taux élevés de contaminants en particulier de métaux dans le sang et dans les urines des consommateurs de cannabis sont révélés par cette recherche menée à la Mailman School of Public Health de l'Université Columbia. Avec des conclusions sans surprise, publiées dans la revue Environmental Health Perspectives : le cannabis pourrait être une source importante mais encore négligée d'exposition au plomb et au cadmium.

 

C’est l’une des premières études à rapporter les niveaux de biomarqueurs métalliques chez les consommateurs de cannabis, et à faire précisément le lien entre une consommation autodéclarée de cannabis et des preuves d’exposition aux métaux chez les consommateurs. Jusqu’ici de telles études s’étaient bornées à analyser la composition du cannabis. Cependant, précise l’auteur principal, Katelyn McGraw, chercheur en sciences de la santé environnementale à la Columbia Public Health, « la plante de cannabis est un piégeur de métaux ». C’est pourquoi l’équipe a eu l’idée les niveaux de biomarqueurs métalliques chez les consommateurs de cannabis.

 

L’étude a analysé les données de 7.254 participants de la cohorte NHANES (National Health and Nutrition Examination Survey for the years) sur la période 2005-2018 qui ont été classés selon leur consommation : non consommateur de cannabis et non-consommateur de tabac, consommateur de cannabis exclusivement, fumeur de tabac exclusivement et consommateur de cannabis et de tabac. Le taux de cotinine sérique a permis de vérifier le tabagisme. L’équipe a mesuré 5 métaux dans le sang et 16 dans l'urine. L’analyse constate que :

 

  • les participants qui consomment exclusivement du cannabis présentent des taux de plomb significativement plus élevés dans le sang (1,27 ug/dL) et dans l'urine (1,21 ug/g de créatinine) vs les consommateurs de cannabis et de tabac.

 

Ces données interpellent alors que

le cannabis est la 3è substance la plus consommée dans le monde, après le tabac et l'alcool.

Aux États-Unis, un territoire « en avance sur la légalisation » déjà 28 États réglementent les concentrations d'arsenic inorganique, de cadmium, de plomb et de mercure dans les produits à base de cannabis, cependant les limites « des doses admissibles » varient selon le métal et selon les États.

 

Les chercheurs insistent sur le manque de données sur les contaminants du cannabis, en particulier les métaux qui devraient faire au plus tôt l’objet d’une règlementation et d’un contrôle, compte-tenu du nombre croissant de consommateurs de cannabis.

Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème