Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANNABIS : Sa consommation problématique liée à des facteurs génétiques

Actualité publiée il y a 8 mois 5 heures 25 min
Nature Genetics
L'étude éclaire la biologie sous-jacente à la consommation régulière de cannabis et ses liens avec certains risques, dont les troubles de la consommation de cannabis mais aussi d'autres substances (Visuel Adobe Stock 282032586)

Cette large étude génomique menée par une équipe de l’Université Yale sur les génomes de plus d'un million de participants contribue à éclairer la biologie sous-jacente à la consommation régulière de cannabis et ses liens avec certains risques, dont les troubles de la consommation de cannabis mais aussi d'autres substances dont le tabac, ces troubles pouvant également accroître le risque de maladies, comme le cancer du poumon, par exemple. Ces travaux, publiés dans la revue Nature Genetics, identifient ainsi pour la première fois, les vulnérabilités génétiques qui peuvent mener aux troubles de la consommation.

 

Cette large recherche examine un ensemble de variantes génétiques à l'échelle du génome chez des participants du programme Million Veteran du Département américain des Anciens Combattants, l'une des plus grandes bases de données génétiques au monde. Les chercheurs ont pu rapprocher de ces données génomiques, d’autres informations issues de plusieurs autres bases de données génomiques. L’équipe identifie ainsi les variantes génétiques liées aux troubles liés à la consommation de cannabis et à d’autres troubles du comportement.

 

Les auteurs principaux, les Drs Daniel Levey et Joel Gelernter, professeurs de psychiatrie, de génétique et de neurosciences commentent leurs travaux : « Une fois que nous aurons compris la biologie des troubles liés à la consommation de cannabis, nous pourrons mieux comprendre les troubles associés et mieux informer les consommateurs ». Les auteurs rappellent l’importance de telles données, alors qu’aux États-Unis, lieu de l’étude, plus de 48 millions de personnes soit 18 % des Américains ont consommé du cannabis au moins une fois au cours des 12 derniers mois.

Mieux comprendre les troubles associés et mieux informer les consommateurs

De précédentes recherches ont par ailleurs estimé qu'environ un tiers des personnes qui consomment régulièrement du cannabis développent un trouble lié à la consommation de cannabis, défini comme un mode problématique de consommation pouvant entraîner une détresse cliniquement significative.

 

L'étude apporte un tout nouvel aperçu des facteurs génétiques qui peuvent favoriser ce trouble de la consommation ainsi que d’autres risques pour la santé. La recherche révèle ainsi :

 

  • que des variantes de gènes codant pour 3 types différents de récepteurs sur les neurones associés à un risque plus élevé de développer un trouble lié à la consommation de cannabis ;
  • ces variantes génétiques liées au trouble de la consommation de cannabis s’avèrent également associées au développement du cancer du poumon ;il s’agira néanmoins de mieux distinguer par de plus amples recherches, les effets du tabagisme de ceux de la consommation de cannabis.

 

Il sera peut-être prochainement possible de détecter, par simple test sanguin, son niveau de vulnérabilité aux troubles liés à la consommation de différentes substances.

Au-delà, ces travaux apportent une première compréhension de l’augmentation considérable de la consommation de cannabis liée à sa légalisation, et une première vision des risques de troubles et de maladies associés notamment à plus long terme, en santé publique.


Plus sur le Blog Addictions
Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème