Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME : La réalité virtuelle pour réduire les phobies

Actualité publiée il y a 7 mois 3 semaines 3 jours
Autism in Adulthood
Les peurs et les phobies sont courantes chez les personnes atteintes d'autisme et peuvent avoir une incidence sur leur capacité à mener leurs activités du quotidien.

Les peurs et les phobies sont courantes chez les personnes atteintes d'autisme et peuvent avoir une incidence sur leur capacité à mener leurs activités du quotidien. Cette étude de l'Université de Newcastle et du NHS Foundation Trust (UK) montre comment une exposition progressive au stimulus provoquant l’anxiété, une thérapie déjà bien documentée comme efficace contre les phobies dans la population non autiste, est à manier avec précaution chez les personnes autistes. Des conclusions, présentées dans la revue Autism in Adulthood qui suggèrent cependant une efficacité et des améliorations fonctionnelles de cette thérapie d’exposition, en combinaison avec la thérapie cognitivo-comportementale (TTC) chez les autistes atteints de phobies.

 

L’équipe a développé une intervention associant la TCC à une exposition immersive via la réalité virtuelle (VR) pour réduire l'anxiété chez ces patients. Cette thérapie a d’abord été testée, avec succès, auprès de jeunes souffrant de trouble du spectre autistique (TSA), puis, via une étude pilote chez des adultes autistes. Précisément, 8 adultes âgés de 18 à 57 ans ont suivi une séance de psychoéducation, puis 4 séances d'exposition progressive de 20 minutes avec un thérapeute dans une salle de réalité virtuelle immersive (Blue Room). Chaque participant a participé à toutes les séances, ce qui suggère déjà que l’intervention était réalisable et acceptable. Les participants ont ensuite été suivis pour leur anxiété et leurs phobies sur une durée de 6 semaines et 6 mois après l'intervention.

 

La réalité virtuelle, un outil prometteur pour réduire les craintes et la phobie de l'autisme : l’expérience montre en effet que :

  • 5 des 8 participants 6 mois après la fin de l'intervention, présentent toujours des améliorations fonctionnelles.

 

Certes, il s’agit de résultats préliminaires et sur un tout petit échantillon. Cependant, ces premières données suggèrent que la thérapie d’exposition par réalité virtuelle associée à la thérapie cognitivo-comportementale peut constituer un traitement efficace pour les autistes atteints de phobies. Ces données devraient donc être validées par de plus amples recherches.

 

« Des phobies sont généralement associées à l’autisme et causent souvent une grande détresse. Les résultats obtenus sont très préliminaires, mais il est excitant de voir des stratégies innovantes émerger pour un problème aussi complexe à traiter », concluent les chercheurs.

Autres actualités sur le même thème