Vous recherchez une actualité
Actualités

Chaque ACCOUCHEMENT est une épreuve pour le cœur

Actualité publiée il y a 7 mois 2 semaines 4 jours
European Journal of Preventive Cardiology
L'accouchement est associé à un risque accru de de 14% de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC).

La grossesse est le bon moment pour se débarrasser de ses mauvaises habitudes de vie, souligne cette étude de l'Université de Huazhong (Wuhan, Chine). Car l'accouchement est associé à un risque accru de de 14% de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC). Des données à paraître dans l’European Journal of Preventive Cardiology qui engagent les femmes à maîtriser leur prise de poids pendant la grossesse et à opter pour un mode de vie sain après l’accouchement.

 

« Les mécanismes sous-jacents à cette association restent complexes », précise l’auteur principal, le Dr Dongming Wang, de l'école de santé publique du Tongji Medical College de l'Université de Huazhong : « La grossesse peut entraîner une inflammation du corps et une accumulation de graisse autour de l'abdomen, dans le sang et dans les artères. Ces changements pourraient entrainer des effets permanents sur le système cardiovasculaire, avec une augmentation significative du risque de décès ». On savait que le cœur est très sollicité durant la grossesse pour répondre à la fois aux besoins de la mère et du fœtus. Mais l'impact de la grossesse sur le développement de maladies cardiaques ultérieures restait controversé.

 

Accouchement et risque cardiaque : cette nouvelle méta-analyse de 10 études portant au total sur les données de plus de 3 millions de femmes, dont plus de 150.000 ont développé une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral au cours d'un suivi moyen de 6 à 52 ans, met définitivement en évidence cette association significative entre l’accouchement et le risque de maladie cardiovasculaire. Les femmes qui ont accouché présentent, au global, un risque accru de 14% de développer une maladie cardiaque ou un AVC que les femmes qui n'ont jamais accouché.

 

Nombre d’accouchements et niveau de risque : lorsque les chercheurs analysent l'association en fonction du nombre de naissances, la relation est en forme de « J ». Chaque naissance est associée à une probabilité plus élevée de 4% de développer une maladie cardiovasculaire, indépendamment de l'indice de masse corporelle, du diabète, de l'hypertension, du tabagisme et du niveau de revenu. La relation apparait similaire pour différents types de maladies cardiovasculaires, chaque naissance vivante étant associée à un niveau de risque plus élevé de maladie coronarienne et d’AVC, respectivement, de 5% et 3%.

 

Les médecins ont un rôle à jouer : ils doivent en effet informer les femmes de cette association et sur le fait que plus de grossesses est de plus en plus risqué. La bonne nouvelle est qu’il ne s’agit pas de réduire son nombre de grossesses pour cette raison mais que des mesures de mode de vie peuvent être prises pour prévenir cette augmentation du risque cardiovasculaire.

 

Ainsi, de manière plus positive, la grossesse apparait comme un bon moment pour se débarrasser de ses mauvaises habitudes de vie, pour arrêter de fumer, pratiquer l’exercice régulièrement, opter pour une alimentation saine et garder le contrôle d’un poids de santé. Maintenir ces habitudes après la grossesse, élimine cet accroissement du risque.

Autres actualités sur le même thème