Vous recherchez une actualité
Actualités

CHIMIO : L'exercice améliore l'anxiété, l'humeur et l'observance

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 4 jours
JAGS
L'exercice atténue l'anxiété et les troubles de l’humeur également chez les personnes âgées atteintes de cancer.

On savait déjà que l'exercice atténue l'anxiété et les troubles de l’humeur chez les jeunes atteints de cancer, cette étude confirme ces effets bénéfiques également chez les personnes plus âgées atteintes de cancer. Ce qui est opportun, alors que la plupart des nouveaux cas de cancer surviennent chez des adultes âgés de 60 ans ou plus. Cette équipe de chercheurs de l'Université de Rochester nous en apprend davantage dans le Journal of American Geriatrics Society (JAGS).

 

Recevoir un diagnostic et avoir un cancer augmente le risque d'anxiété et de troubles de l'humeur chez les patients ce qui affecte leur bien-être émotionnel et social. Certains patients vont alors aller jusqu’à à interrompre leur traitement et obérer ainsi leurs chances de survie. Par ailleurs, la chimiothérapie peut bénéficier aux patients âgés atteints de cancer, même avec des effets souvent plus marqués que chez les patients plus jeunes. Enfin, traiter ces troubles associés à la chimiothérapie par médicaments peut entrainer chez ces patients plus âgés plus d’effets secondaires et plus sévères. Les traitements non pharmacologiques pouvant atténuer les effets indésirables de la chimio sont donc bienvenus. Cette étude confirme les conclusions de précédentes études menées sur la relation entre l'exercice et l'humeur chez les survivants du cancer : la plupart confirment les résultats positifs de la pratique de l'exercice.

Les traitements non pharmacologiques qui atténuent les effets indésirables de la chimio sont bienvenus.

Les chercheurs de Rochester examinent ici le programme EXCAP (Exercise for Cancer Patients), un programme d'exercices d'aérobic et de résistance, suivi à domicile, d'intensité faible à modérée. Lors de l’étude, les personnes affectées au programme EXCAP ont également reçu un podomètre, trois bandes d'exercice (moyen, lourd, très lourd) et un manuel d'instructions. Au cours du programme, les participants ont augmenté la durée et l'intensité de leurs entraînements au fil du temps. Ils ont porté un podomètre et enregistré leurs pas quotidiens pendant 6 semaines à compter du premier jour de traitement de chimiothérapie et ont été encouragés à augmenter progressivement leur nombre de pas de 5 à 20% chaque semaine. Pour l’entrainement de résistance, ils effectuaient des exercices avec leurs bandes d'exercices thérapeutiques. Chaque participant a reçu un plan d'entraînement personnalisé comportant 10 exercices obligatoires et 4 facultatifs, à pratiquer chaque jour. Enfin, les participants ont également été encouragés à augmenter l'intensité et le nombre de répétitions des exercices au cours du programme.

 

Un programme d’exercice à domicile efficace contre l’anxiété, et bénéfique à l'observance du traitement : en effet, le résultat est frappant : le programme d'exercices à domicile d'intensité faible à modérée réduit significativement l'anxiété et améliore l'humeur et le bien-être social et émotionnel de ces patients âgés atteints d'un cancer et traités par chimiothérapie.

Les chercheurs notent bien à propos que les participants qui en bénéficient le plus sont des patients âgés ayant reçu une chimiothérapie et ayant commencé le programme avec des niveaux élevés d’anxiété, des troubles de l’humeur et un mal-être social et émotionnel.

Autres actualités sur le même thème