Vous recherchez une actualité
Actualités

CHIRURGIE BARIATRIQUE : Moins de problèmes cardiovasculaires aussi

Actualité publiée il y a 6 mois 1 semaine 13 heures
JAMA
Un patient diabétique présente un risque multiplié par 2 à 4 de mourir d'une maladie cardiaque.

Un patient diabétique présente un risque multiplié par 2 à 4 de mourir d'une maladie cardiaque. En démontrant que la chirurgie bariatrique est associée à un risque réduit de décès et de complications cardiaques, cette étude de la Cleveland Clinic élargit encore les bénéfices de la chirurgie de perte de poids. Des bénéfices documentés dans le Journal de l'American Medical Association (JAMA) et décrits comme « remarquables » par ces chercheurs qui plaident donc en faveur de la chirurgie métabolique pour réduire l'incidence des événements cardiaques majeurs et mortels, chez les patients obèses et atteints de diabète de type 2.

 

La chirurgie bariatrique est aujourd’hui documentée comme l'option la plus efficace contre l'obésité sévère et ses comorbidités, dont le diabète de type 2, mais aussi certains cancers et l’incontinence. Certaines études ont même démontré que cette chirurgie permet à certains patients d’arrêter leur traitement antidiabétique. Ainsi, chez de nombreux patients ayant subi une intervention Roux-en-Y, le diabète s'atténue avant même le début de la perte de poids. Cependant, la chirurgie bariatrique n'est pas adaptée à tous les patients souffrant d'obésité, car elle entraîne aussi des effets secondaires. L’objectif était donc de mieux comprendre le processus post-chirurgie pour pouvoir éventuellement s’inspirer de ses mécanismes pour de nouveaux traitements moins invasifs.

Meilleur contrôle du diabète et prévention cardiovasculaire

L’étude de la Cleveland Clinic montre chez 2.300 patients atteints de diabète de type 2 et d'obésité que la chirurgie de perte de poids, entraîne, en plus de la perte de poids, un meilleur contrôle du diabète, une réduction de la prise de médicaments pour le traitement du diabète et une réduction du risque cardiovasculaire, en comparaison de 11.500 participants témoins, appariés, présentant des caractéristiques similaires et ayant reçu les soins médicaux habituels. Les patients opérés ont subi l'un des 4 types de chirurgie de perte de poids pontage gastrique, la gastrectomie de chemise, anneau gastrique ajustable ou commutateur duodénal.

 

Le critère d'évaluation principal était la survenue d'un décès ou de l'une des 5 complications majeures associées à l'obésité et au diabète : événements coronariens, événements vasculaires cérébraux, insuffisance cardiaque, fibrillation auriculaire et maladie rénale. Le suivi sur 8 ans montre que les patients opérés bénéficient :

  • d’une perte de poids supérieure de 15% ;
  • d’une baisse de leur glycémie ;
  • utilisent moins de médicaments pour traiter leur diabète, dont l'insuline ;
  • utilisent moins de médicaments pour le cœur, tels que les traitements contre l'hypertension et le cholestérol ;
  • voient leur risque d’événements cardiaques réduit de 40%,
  • voient leur risque de décès -toutes causes confondues- réduit de 41%.

 

 

Des résultats « remarquables » très probablement liés à la perte de poids substantielle et durable des patients, conclut l’auteur principal, le Dr Ali Aminian, chirurgien bariatrique : « De plus en plus de preuves suggèrent l'existence de modifications métaboliques et hormonales bénéfiques après ces interventions chirurgicales, des modifications indépendantes de la perte de poids ».

 

Alors que ces complications cardiovasculaires de l'obésité et du diabète peuvent être dévastatrices, ces premiers résultats engagent à de larges essais contrôlés randomisés pour confirmer cette réduction de l'incidence de problèmes cardiaques majeurs chez les patients atteints de diabète de type 2 et d'obésité.

 

Autres actualités sur le même thème