Vous recherchez une actualité
Actualités

CHIRURGIE BARIATRIQUE : Quels sont les patients les plus à risque de reprendre du poids ?

Actualité publiée il y a 10 mois 3 jours 14 heures
Annals of Surgery
Le maintien du poids est l'aspect le plus important mais le plus difficile des soins de chirurgie post-bariatrique à long terme.

Le maintien du poids est l'aspect le plus important mais le plus difficile des soins de chirurgie post-bariatrique à long terme. Cette analyse de l’Université de Pittsburgh qui identifie les patients les plus à risque de reprendre du poids après une chirurgie bariatrique montre, dans les Annals of Surgery l’importance cruciale du mode de vie, après la chirurgie.

 

Car durant les années suivant la chirurgie bariatrique, le comportement alimentaire et le temps d’écran apparaissent ici comme les meilleurs indicateurs du maintien à long terme de la perte de poids, et cela bien au-delà des mesures de contrôle du poids et de comptage des calories.

 

La chirurgie bariatrique est le traitement le plus efficace contre l'obésité sévère. Elle entraîne une réduction durable du poids et la rémission du diabète et d'autres problèmes de santé chez la majorité des patients. L’auteur principal, Wendy King, professeur agrégé au département d’épidémiologie de Pitt Public Health explique que « cependant, et comme avec tous les types d'interventions de perte de poids, les patients récupèrent généralement au moins une partie du poids qu'ils perdent initialement ». En dépit d’une évaluation psychologique approfondie en amont de la chirurgie bariatrique, les diagnostics en santé mentale et les habitudes alimentaires antérieures à la chirurgie ne sont pas des facteurs prédictifs de maintien du poids après la chirurgie. Cette étude à long terme est la première à préciser ainsi les comportements et les caractéristiques des patients associés à la reprise de poids postopératoire.

 

La variation considérable, selon les patients, du délai de reprise et de la quantité de poids récupéré après une chirurgie bariatrique avait déjà été constatée par de précédentes études de la même équipe. Ces premiers résultats avaient souligné la nécessité de pouvoir cerner les comportements liés à la reprise de poids et donc les patients les plus à risque. Cette fois-ci, l’équipe a suivi 1.278 adultes ayant subi un pontage gastrique Roux-en-Y et dont le poids a été relevé en moyenne 8,3 fois sur une période de près de 7 ans. En plus d’évaluer les comportements, les scientifiques ont également identifié les caractéristiques des patients liées à une reprise de poids plus élevée, dont

  • les patients plus jeunes ;
  • les patients présentant un ulcère veineux ;
  • des difficultés dans l’accomplissement des activités quotidiennes (bain, habillement, marche);
  • les symptômes dépressifs post-opératoires ;
  • la prise fréquente de repas pris au fast-food (mais pas au restaurant) ;
  • un temps d’écran élevé ;
  • les troubles du comportement alimentaire comme manger sans interruption, l’hyperphagie et la boulimie ;
  • l’irrégularité de l'auto-pesée (au moins une fois par semaine).

 

 

Ces critères sociaux, médicaux et comportementaux identifiés par l'équipe devraient être recherchés et surveillés par les médecins au cours des consultations de soins postopératoires. Plus généralement, l’étude révèle la difficulté de prédire les résultats à long terme de la chirurgie bariatrique en fonction du statut préopératoire. Par exemple, alors que les symptômes dépressifs au cours de la période postopératoire sont clairement liés à la reprise du poids, l’existence préopératoire de ces mêmes symptômes dépressifs ne l’est pas. De même, les troubles du comportement alimentaire préopératoires ne s’avèrent pas prédictifs du risque de reprise de poids.

 

« En tant que cliniciens, nous savons que le maintien du poids est l'aspect le plus important mais le plus difficile des soins de chirurgie post-bariatrique à long terme. Il est donc particulièrement important que les médecins fassent le point avec leurs patients tôt mais aussi régulièrement après la chirurgie pour conseiller les comportements pouvant limiter la reprise de poids ».

 

Autres actualités sur le même thème