Vous recherchez une actualité
Actualités

CHIRURGIE BARIATRIQUE : Un risque accru de maladie inflammatoire de l'intestin ?

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 4 jours
Alimentary Pharmacology & Therapeutics
De nombreuses études apportent à la preuve de l’efficacité de la chirurgie de perte de poids pour réduire le risque de maladie cardiométabolique

De nombreuses études apportent à la preuve de l’efficacité de la chirurgie de perte de poids pour réduire le risque de maladie cardiométabolique et peu d’études relèvent les effets secondaires de ces procédures. Cette nouvelle analyse de l’Icahn School of Medicine (New York) documente dans la revue Alimentary Pharmacology & Therapeutics le lien entre maladie inflammatoire de l'intestin (MII) et antécédent de chirurgie bariatrique.

 

Les chercheurs ont d'abord analysé 15 cas patients avec antécédents de MII et chirurgie de perte de poids puis ont mené une étude cas-témoin appariée en utilisant la base de données médicales et pharmaceutiques. Au total, 8.980 cas et 43.059 contrôles ont été inclus dans l'analyse, qui constate que :

  • un antécédent de chirurgie de perte de poids est associé à un risque presque multiplié par 2 de MII.

 

 

Un mécanisme qui reste à élucider : pour les chercheurs le processus par lequel la chirurgie de perte de poids peut augmenter le risque de MII n'est pas clair. Ils évoquent néanmoins les modifications du microbiote intestinal liées à la procédure. Des taux élevés de carence en vitamine D et en sels biliaires également constatés chez ces patients pourraient être en cause.

 

Des études prospectives sont nécessaires pour confirmer cette association et préciser les types de chirurgie les plus fortement associés à ce risque de MII. Cependant, les auteurs précisent que ce nouveau risque associé identifié ne doit pas décourager ou faire oublier les bénéfices considérables de la chirurgie bariatrique pour la santé en cas d’obésité. De plus, le risque de maladie intestinale reste faible en valeur absolue.

Cependant, il serait opportun d’évaluer les nouveaux symptômes gastro-intestinaux chez les patients ayant subi une chirurgie de perte de poids, précise le Dr Jean-Frédéric Colombel, auteur principal de l’étude.

Autres actualités sur le même thème