Vous recherchez une actualité
Actualités

CHOLESTÉROL : Lorsqu’il cristallise, c’est la crise

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 2 semaines
American Journal of Cardiology
Les cristaux de cholestérol sont la signature incontestable d’un risque élevé de crise cardiaque

Les cristaux de cholestérol sont la signature incontestable d’un risque élevé de crise cardiaque, conclut cette équipe de la Michigan State University. Les cristaux de cholestérol qui proviennent de la paroi de l'artère, provoquent des déchirements et des dommages à l'artère. Des conclusions présentées dans l’American Journal of Cardiology, importantes pour la détection et la prévention de l’infarctus, et qui rappellent qu’en contrôlant simplement son cholestérol via une alimentation saine, la pratique de l’exercice et par statines au besoin, reste la meilleure façon de prévenir la formation de ces cristaux.

 

L’étude a porté sur 240 patients admis aux Urgences dont les artères coronaires ont été examinées. 89% de ces patients qui avaient subi une crise cardiaque présentaient en effet, dans leurs artères, une quantité excessive de ces structures cristallisées, appelées « cristaux de cholestérol ». Des grappes de gros cristaux s'étaient formées qui pouvaient traverser la plaque et les parois des artères puis libérer des cristaux dans le cœur. Les chercheurs observent également que ces cristaux ont bloqué le flux sanguin.

 

Cristaux et déchirure de l’artère : Ces cristaux sont libérés de la plaque d’athérome souvent composé de matières grasses, de calcium et d'autres substances. L’athérosclérose se développe lorsque la plaque se durcit dans les artères. De précédentes études ont montré que le passage du cholestérol d’un état liquide à solide voire à cet état de cristaux entraîne une dilatation de l’artère en volume, comme le ferait la glace à partir de l'eau. Cette expansion à l'intérieur de la paroi artérielle peut entraîner une déchirure ou bloquer le flux sanguin, entraînant une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

 

Cristaux et inflammation : Les cristaux de cholestérol activent la production de molécules d'inflammation, bêta interleukine-1, qui aggravent l’inflammation des artères coronaires.

 

Des traitements qui dissolvent ces cristaux peuvent être utilisés pour réduire les dégâts cardiaques : certains de ces traitements peuvent les statines - souvent utilisées pour abaisser le taux de cholestérol – mais l'aspirine et des solvants tels que l'alcool qui peut être injectés à faible dose dans une veine pendant une crise cardiaque. Le recours à ces options peutt permettre aux médecins d'améliorer les résultats des patients et de sauver plus de vies. Un essai clinique récent utilisant un anticorps déjà approuvé par la FDA, connu sous le nom de canakinumab, a également montré son efficacité à bloquer la molécule d'inflammation bêta d'Interleukin-1 et à réduire le risque d’événement cardiaque.

"L'économie du muscle cardiaque est l'aspect le plus important du traitement d'une crise cardiaque", conclut l’auteur principal, le Dr Abela.

Autres actualités sur le même thème