Vous recherchez une actualité
Actualités

HUILE VÉGÉTALE: Préférable pour prévenir la maladie cardiaque?

Actualité publiée il y a 3 années 6 mois 1 semaine
BMJ

Cette nouvelle analyse de données d’une étude menée de 1968 à 1973 ne trouve finalement aucun avantage, sur le plan cardiaque, à remplacer les sources de graisses saturées par des huiles végétales. Résultats à consulter dans le British Medical Journal.

Les chercheurs du National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAAA/NIH), de l'Université de Caroline du Nord et de l'Illinois, de la Mayo Clinic et de l'UNC Gillings School of Global Public Health ont ré-analysé les données d'une large étude menée de 1968 à 1973 dans 6 hôpitaux américains et une maison de soins infirmiers et suivi durant 4 ans, de 2.355 participants, assignés au hasard, durant 460 jours, à un régime alimentaire à base d'acides gras saturés au départ, remplacés ensuite par de l'huile végétale, riche en acide linoléique, ou à un régime de contrôle, comportant les 2 types de graisses. Les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles dont le cholestérol, l'âge, le sexe, l'indice de masse corporelle (IMC), la pression artérielle systolique et l'adhésion au régime. Leur analyse constate que les 2 régimes entraînent une réduction du taux de cholestérol, avec un effet supérieur avec le régime comportant seulement l'huile végétale. Dans les 2 groupes, les taux de cholestérol sont associés à un risque accru de décès chez les personnes âgées de 65 ans ou plus. Précisément,


· le régime à graisses saturées faible réduit considérablement, de 13,8%, le taux de cholestérol vs régime de contrôle (1%),

· dans les deux groupes, pour chaque réduction de 0.78mm / l de cholestérol, le risque de décès toutes causes confondues est accru de 22%,

· néanmoins, il n'existe pas d'association entre la réduction du cholestérol et le décès pour les 1.760 personnes âgées de moins de 65 ans.

Dans l'ensemble, le régime alimentaire faible en acides gras saturés ne réduit pas le risque de décès à 4 ans, par rapport au régime de contrôle et peut même augmenter le risque de décès chez les personnes âgées 65 ans ou plus. Le remplacement des graisses saturées dans l'alimentation par de l'acide linoléique réduit efficacement le taux de cholestérol sérique, mais ne se traduit pas par un plus faible risque de décès par maladie coronarienne ou toutes les causes confondues. Attention, l'étude ne conclut pas non plus que les acides gras saturés sont bénéfiques à la santé cardiaque !

N.B. L'étude a été soutenue par la société Medtronic

Autres actualités sur le même thème