Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

INFERTILITÉ : Et si elle avait un rapport avec le cholestérol ?

Actualité publiée il y a 11 mois 2 semaines 12 heures
Journal of Lipid Research
Ces travaux confirment aussi le lien déjà suggéré entre l'infertilité et les niveaux de cholestérol HDL (Visuel Adobe Stock 117668699)

Ces chercheurs du Houston Methodist Research Institute découvrent un moyen d'inverser l'infertilité en réduisant le cholestérol HDL : une protéine bactérienne qui semble pouvoir réduire le cholestérol de plus de 40 % en seulement 3 heures. Ces travaux, publiés dans le Journal of Lipid Research, qui confirment le lien déjà suggéré entre l'infertilité et les niveaux de cholestérol HDL, suggèrent aussi l’espoir de nouveaux traitements.

 

L’étude est menée sur des souris stériles. La protéine bactérienne en question, nommée serum opacity factor ou « facteur d'opacité sérique » déclenche une cascade biochimique qui aboutit finalement à l'élimination de l'excès de cholestérol. Ce traitement parvient à inverser l'infertilité chez des souris stériles en réduisant le cholestérol circulant.

Hypercholestérolémie et infertilité féminine.

L’auteur principal, Corina Rosales, professeur de biologie moléculaire en médecine au Houston Methodist Research Institute explique que le facteur d'opacité sérique présente des caractéristiques uniques.

 

L’étude, menée sur des souris stériles avec un médicament hypolipidémiant montre une inversion ici temporaire de l'infertilité. C’est pourquoi, motivés par ces résultats, les chercheurs se sont concentrés leur facteur d'opacité sérique protéique bactérienne, déjà connu pour être hautement sélectif pour le HDL. Les expériences menées sur la souris montrent que :

 

  • la protéine permet d’abaisser le taux de cholestérol de plus de 40 % en 3 heures.

 

Pourtant, la fonction principale de cette protéine est d'augmenter la colonisation bactérienne. Cependant ces travaux révèlent qu’elle modifie également la structure des lipoprotéines de haute densité porteuses de cholestérol, ou HDL, ce qui permet au foie

d'éliminer plus facilement l'excès de cholestérol qui empêche la conception.

« Le facteur d'opacité sérique est surtout connu dans le cadre des infections à streptocoques bactériens où il est facteur de virulence. Mais il a également été découvert que cette protéine ne réagit qu'au HDL et non au LDL ou à d'autres lipoprotéines. Nous avons émis l'hypothèse que l'administration de ce facteur à ces souris pourrait contribuer à restaurer leur fertilité ».

 

Le HDL, connu sous le nom de "bon cholestérol", transporte l'excès de cholestérol de différents tissus vers le foie pour qu'il le décompose, faisant ainsi baisser le taux de cholestérol. Cependant, en cas de dysfonctionnement du HDL, le métabolisme des lipides est altéré, ce qui devient nocif. Les HDL comme les LDL contiennent un mélange de cholestérol libre et estérifié, et le cholestérol libre est connu pour être toxique pour de nombreux tissus, rappelle l’un des co-auteurs, le Dr Henry J. Pownall, professeur de biochimie au Houston Methodist.

 

Quel mécanisme ? Le cholestérol est "l'épine dorsale" de toutes les hormones stéroïdiennes, et tout un cocktail d'hormones est nécessaire pour préserver ou restaurer la fertilité : les ovaires sont parsemés de récepteurs pour le HDL, donc le métabolisme du HDL peut jouer un rôle clé dans la fertilité.

 

Cette action spectaculaire du facteur d'opacité sérique sur le HDL pourrait être exploitée comme une alternative aux statines : sur la base de ces résultats précliniques prometteurs, les chercheurs prévoient de mener une étude clinique pour étudier les niveaux de lipides chez les femmes subissant des traitements pour infertilité idiopathique.

 

Si ces patientes ont des niveaux élevés de HDL, le facteur d'opacité sérique pourrait ainsi être une voie de traitement prometteuse.

Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème