Actualités

COGNITION : 3 affections cardiaques c’est un risque triple de démence

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 6 jours
The Lancet Healthy Longevity
Souffrir de plusieurs maladies cardiaques simultanément évoque un risque très élevé de démence, plus tard dans la vie (Visuel Adobe Stock 233958962)

Souffrir de plusieurs maladies cardiaques simultanément évoque un risque très élevé de démence, plus tard dans la vie, et indépendamment de la génétique, souligne cette étude à grande échelle, menée à l’Université d'Exeter. Ainsi, de multiples affections cardiaques pèsent plus lourd que les prédispositions génétiques dans le risque de démence, selon ces nouvelles données, publiées dans le Lancet Healthy Longevity, qui alertent à nouveau, sur l'importance de la santé cérébrovasculaire.

 

Les chercheurs d’Exeter avec leurs collègues de l'Université d'Oxford soulignent ainsi le lien entre la prévalence de plusieurs affections cardiaques et la démence, avec cet examen des données de diagnostic de diabète, d'accident vasculaire cérébral (AVC) ou de crise cardiaque, ou de combinaison des 3 et d’incidence de la démence chez plus de 200.000 participants âgés de 60 ans ou plus de l’UK Biobank.

Une combinaison de maladies cardiométaboliques prédit le risque de démence

L’étude : les participants ont été répartis en fonction de leur niveau de risque génétique et des données d'imagerie cérébrale étaient disponibles pour 12.000 participants suspectés de maladie cardiométabolique.

L’analyse montre que :

 

  • les participants souffrant des 3 conditions sont 3 fois plus susceptibles de développer une démence que les participants à risque génétique élevé ;
  • près de 20.000 des 200.000 participants de l’étude ont été diagnostiqués avec l'une au moins des 3 conditions ;
  • 2.000 avec 2 des 3 conditions ;
  • 122 avec les 3.

 

Ainsi, les personnes qui ont reçu ou reçoivent un diagnostic de diabète, d'accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque doivent faire en sorte de prévenir d'autres problèmes cardiovasculaires et de réduire leur risque de démence. La protection du cœur tout au long de la vie a probablement également des avantages significatifs pour le cerveau.

 

« Prendre soin de son cœur, en pratiquant l'exercice régulièrement, en optant pour un régime alimentaire sain, en surveillant sa tension, sa glycémie et son taux de cholestérol est également bon pour votre tête », commente le Dr Sara Imarisio, responsable de la recherche à l’Alzheimer’s Research UK :

« Le risque de démence est lié à une combinaison complexe de l’âge, des gènes et du mode de vie ».

Autres actualités sur le même thème