Vous recherchez une actualité

Actualités

CONCEPTION: Pourquoi les futurs parents doivent limiter la caféine

Actualité publiée il y a 2 années 6 mois 4 jours
Fertility and Sterility

Consommer trop de boissons contenant de la caféine autour de la conception s’avère lié à un risque augmenté de fausse couche, conclut cette étude de l'Ohio State University. En revanche, une supplémentation multi-vitaminée (sur prescription médicale) chez la mère réduit considérablement ce même risque de fausse couche. Des conclusions présentées dans la revue Fertility and Sterility, qui, pour la partie caféine, concernent également le partenaire masculin : sa consommation de boissons contenant de la caféine est tout aussi fortement associée au risque de perte de la grossesse.

Ainsi, une femme est plus susceptible de faire une fausse-couche si elle et son partenaire consomment plus de 2 boissons caféinées par jour au cours des semaines précédant la conception. De même, les femmes qui consomment plus de 2 boissons contenant de la caféine par jour pendant les 7 premières semaines de grossesse sont également plus susceptibles de ne pas poursuivre leur grossesse à terme. Les chercheurs ont analysé les données de la Longitudinal Investigation of Fertility and the Environment (LIFE) Study qui examine la relation entre la fécondité, le mode de vie et l'exposition aux produits chimiques environnementaux. Les chercheurs ont comparé les facteurs de mode de vie dont le tabagisme, la consommation de caféine, d'alcool etc…et l'utilisation de multi-vitamines chez 344 couples, de la conception et jusqu'à la 7è semaine de grossesse. Sur ces 344 grossesses, 98 se sont achevées par une fausse couche, soit 28% (ce qui est un taux élevé par rapport au risque moyen de fausse couche, soit 10 à 15%). Parmi les facteurs de risque majeurs,


· l'âge de la mère bien sûr, un âge de 35 ans ou plus étant associé à un risque accru de 96% de fausse-couche,

· l'âge du père également,

· et la consommation de plus de 2 boissons contenant de la caféine par jour, chez l'un des partenaires, qui est associée ici à un risque accru de 74% de fausse-couche.

Des résultats qui vont plutôt dans le sens de précédentes études qui majoritairement ont porté sur la consommation de café (ou de caféine) durant la grossesse. Une étude a ainsi suggéré le risque de faible poids de naissance de l'Enfant. Une autre étude, un effet sur le cerveau en développement de l'Enfant, avec un risque d'épilepsie et de troubles de la mémoire, plus tard dans la vie.

Ø La bonne nouvelle est que les femmes qui prennent une multivitamine quotidienne avant la conception et jusqu'au début de la grossesse ont un risque considérablement réduit de fausse couche.

Voilà donc 2 mesures simples pour réduire le risque de perte de grossesse, limiter la caféine et discuter avec son médecin de l'intérêt d'une supplémentation vitaminique.

Enfin, rappelons que l'OMS suggère actuellement une limite de 300 mg par jour pendant la grossesse et certains pays recommandent une limite maximum de 200 mg, ce qui peut représenter moins d'une seule tasse de café. De plus, les fœtus et les bébés ne sont pas capables de bien métaboliser la caféine. (Même durant l'allaitement, la consommation de la mère peut conduire à une accumulation de caféine chez l'enfant qui peut entraîner des troubles de l'humeur).

Autres actualités sur le même thème

Pages