Vous recherchez une actualité
Actualités

CONTRACEPTION : Et si la pilule était un tue-l’amour ?

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 19 heures
Scientific Reports
La pilule pourrait-elle tuer l’amour romantique ? (Visuel AdobeStock_295877600)

Cette étude l'Université d'Aarhus révèle un effet en quelque sorte contraire de la pilule contraceptive : au-delà de l’effet contraceptif bien sûr, la pilule pourrait entraîner des niveaux d'hormone ocytocine, ou « hormone de l'amour » constamment élevés dans le sang des utilisatrices. Ces données, présentées dans les Scientific Reports, suggèrent chez ces femmes une moindre sécrétion d’ocytocine par le cerveau à l’occasion de signaux et de liens sociaux. Bref, un processus qui pourrait aller jusqu’à nuire à l’attachement au partenaire et à "l’amour romantique" ?

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Si les pilules contraceptives sont une forme de contraception efficaces, elles sont documentées comme associées à un certain nombre d'effets secondaires, dont des troubles de l'humeur. Ce niveau constamment élevé d'ocytocine constaté chez de nombreuses utilisatrices de contraceptifs oraux suggère que l’hormone n'est pas sécrétée normalement. Or l’ocytocine est sécrétée naturellement à l’occasion de signaux et de liens sociaux. Cet effet de niveau constant lié aux pilules contraceptives pourrait donc expliquer un déséquilibre émotionnel chez certaines utilisatrices.

La pilule modifie-t-elle les sentiments d'attachement et d'amour ?

L’auteur principal, le Dr Michael Winterdahl, professeur agrégé de médecine à l'université d'Aarhus, qui est à l'origine de l'étude explique que cette dynamique hormonale normale est importante pour notre vie émotionnelle. Ce déséquilibre pourrait expliquer pourquoi des sentiments tels que la proximité, l'attachement et l'amour apparaissent parfois modifiés chez certaines femmes qui utilisent des contraceptifs oraux.

 

Des effets négatifs sur l'amour romantique ? Lorsque les chercheurs analysent des échantillons de sang de 185 jeunes femmes, ils constatent ces différences de niveau d’ocytocine chez les utilisatrices de pilules contraceptives. Ils suggèrent qu’alors que l'ocytocine est importante pour l'attachement au partenaire, on peut imaginer que son niveau constamment élevé pourrait influer sur la relation ?  

Car c’est bien la sécrétion d'ocytocine par le cerveau qui fait que les humains sont des êtres sociaux, capables d'empathie et de vie familiale et communautaire. Même de très petits changements dans les niveaux d'ocytocine cérébrale affectent la façon dont nous traitons les émotions et dont nous interagissons les uns avec les autres.

 

L’équipe va donc poursuivre et regarder « le profil de risque social » des différents types de contraceptifs oraux.

Autres actualités sur le même thème