Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Chute des chirurgies et hausse spectaculaire des décès cardiaques

Actualité publiée il y a 4 semaines 18 heures 56 min
The Annals of Thoracic Surgery
Un « effet COVID » dramatique sur la prise en charge des événements cardiaques sévères (Visuel Fotolia)

Cette large étude, présentée au 57th Annual Meeting of The Society of Thoracic Surgeons et à paraître dans les Annals of Thoracic Surgery décrit l'ampleur de « l'effet COVID » sur la prise en charge des événements cardiaques sévères : beaucoup moins de chirurgies cardiaques mais plus de décès de patients. Cette baisse substantielle du volume global des chirurgies et l’augmentation inexpliquée des décès après pontage coronarien illustrent les implications profondes de la pandémie sur les autres aspects de santé, dont les effets négatifs des procédures annulées qui commencent tout juste à apparaître.

 

C’est une analyse qualifiée d'herculéenne par ses auteurs, une photographie de l'effet COVID en volume, tendances et en termes de résultats de la chirurgie cardiaque chez l'adulte, explique l’auteur principal, le Dr Tom C. Nguyen, MD, de l'Université de Californie à San Francisco : « La pandémie a changé le monde et la clinique tel que nous les connaissions, provoquant une baisse spectaculaire du volume de chirurgies cardiaques chez l'adulte et aggravant également considérablement les résultats pour les patients ».

Une baisse de 50 à 75% des chirurgies cardiaques

Il s’agit d’une analyse de la base de données de chirurgie cardiaque adulte STS du 1er janvier 2018 au 30 juin 2020, soit des données de 717.103 patients adultes ayant été suivis en chirurgie cardiaque et de plus de 20 millions de patients COVID-19. L’objectif était de déterminer comment la pandémie a affecté la chirurgie cardiaque chez les adultes aux niveaux national et régional. L’analyse conclut à :

  • une diminution en 2020 de 53% à l'échelle nationale du volume de toules les chirurgies cardiaques chez les adultes vs 2019 ;
  • une baisse de 65% des chirurgies cardiaques électives ;
  • COVID a donc également eu un impact sur les chirurgies non électives (-40%).
  • quelle que soit la procédure (pontage coronarien isolé, remplacement de la valve aortique isolée, remplacement de la valve mitrale isolée, réparation) la baisse des procédures est estimée à 54% en 2020 par rapport à 2019 ;
  • certains états des Etats-Unis accusent sur la même période une baisse des procédures pouvant atteindre jusqu’à 71% du volume global et 75% pour les chirurgies électives ;
  • l’analyse suggère également de bien moins bons résultats chez les patients qui ont subi une chirurgie cardiaque pendant la période pandémique COVID ;
  • les rapports montrent enfin que de nombreux chirurgiens se limitent à n'opérer que les cas de pontage coronarien les plus urgents.  

« Ces chiffres ne doivent pas décourager les patients à rechercher des soins

pour des douleurs thoraciques ou d'autres symptômes cardiaques » explique le Dr Robbin G. Cohen, de la Keck School of Medicine de l'Université de Californie du Sud.

 

Cette étude n'est que la première de nombreuses autres analyses, en particulier sur les tendances et les résultats des patients COVID vs patients cardiaques non COVID.

Autres actualités sur le même thème