Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

COVID-19 : Le conjurer aussi par l’alimentation

Actualité publiée il y a 2 années 4 mois 1 semaine
European Journal of Clinical Nutrition
Un régime à base de plantes pourrait contribuer à réduire encore de manière substantielle le risque de COVID sévère et la mortalité (Visuel Fotolia)

Si le régime alimentaire ne suffit sans doute pas à repousser le virus, il a son rôle à jouer dans la prévention des infections et des formes sévères de COVID-19. Ce commentaire d’experts en nutrition, publié dans l’European Journal of Clinical Nutrition, se montre en faveur de l'adoption d'un régime riche en fruits et légumes, donc en antioxydants, pour conjurer l'infection et la maladie COVID-19. Alors que le variant Omicron continue sa progression en termes d'infections, cet examen de la littérature suggère qu’adopter un régime à base de plantes pourrait contribuer, de manière naturelle, à réduire encore de manière substantielle le risque de COVID sévère et la mortalité.

 

Comme dans la gestion de plus en plus de maladies, l’approche par les facteurs de mode de vie, ici via la nutrition « représente l'approche la plus rentable et la plus facilement intégrable dans la vie quotidienne », soulignent ces experts, le Dr Hana Kahleova, directrice de recherche clinique et le Dr Neal Barnard, président du Physicians Committee for Responsible Medicine, un institut de reecherche indépendant basé à Washington.

« Un rappel simple mais nécessaire qui peut atténuer le COVID-19 ».

Les médecins citent plusieurs études, dont une étude récente, publiée dans l’American Journal of Lifestyle Medicine montrant les avantages d'un régime à base de plantes pour lutter contre le COVID-19. L'analyse relève qu’une alimentation saine à base de plantes est ainsi associée à :

  • un risque réduit de 9 % d'infection au COVID-19 ;
  • un risque réduit de 41 % de forme sévère du COVID-19.
  • Une autre étude révèle que les professionnels de santé qui suivent un régime à base de plantes et ont été exposés régulièrement aux patients COVID-19 ont réduit leur risque de 73 % de développer un COVID-19 modéré à sévère vs les professionnels suivant un régime de type occidental ;
  • autre exemple, à Okinawa, où le régime alimentaire est principalement constitué de plantes et riche en patates douces, légumes à feuilles vertes et produits à base de soja, le taux de mortalité COVID-19 est beaucoup plus faible qu’à Tokyo ;
  • enfin une étude du Physicians Committee même conclut qu’un tel régime, riche en fruits et légumes, aide les professionnels de santé à maintenir non seulement leur santé mais aussi leur qualité de vie, en ces temps pourtant stressants de pandémie.

 

Les chercheurs concluent que l’alimentation devrait donc être mieux prise en compte, en complément de la vaccination, dans l’arsenal des mesures possibles contre le COVID-19.

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités