Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Pourquoi diabète et HTA augmentent les complications cérébrales

Actualité publiée il y a 1 semaine 4 jours 9 heures
RSNA
Certains patients atteints de COVID-19 présentent un risque plus élevé de complications neurologiques telles que des saignements dans le cerveau et des AVC, pourquoi ? (Visuel Adobe Stock 129277308)

Cette étude présentée par une équipe de la « Penn », au dernier Congrès virtuel de la Radiological Society of North America (RSNA) explique pourquoi certains patients atteints de COVID-19 présentent un risque plus élevé de complications neurologiques telles que des saignements dans le cerveau et des AVC. Les chercheurs montrent que ces complications qui peuvent être mortelles sont significativement plus fréquentes chez les patients souffrant d'hypertension et de diabète.

 

On pense que le virus qui cause le COVID-19 attaque d'abord les cellules du système respiratoire, ce qui entraîne le plus souvent à une inflammation des poumons qui expose les patients au risque de pneumonie et de détresse respiratoire. Mais l’impact du virus est aujourd’hui également documenté dans d’autres organes et d’autres tissus. a également été ressenti dans d'autres systèmes du corps. L’auteur principal de l’étude, le Dr Colbey W. Freeman, du Département de radiologie de la Penn à Philadelphie rappelle ainsi que si « les complications cérébrales sont rares, elles sont une conséquence de plus en plus signalée et souvent dévastatrice du COVID-19 ».

Un patient COVID avec lésion cérébrale a une HTA ou un diabète pré-existant

L’équipe du Dr Freeman et de la Perelman School of Medicine ont suivi des patients COVID-19 évalués par tomodensitométrie et / ou IRM cérébrale durant la période de janvier à avril 2020. 81 des participants ont subi une scintigraphie cérébrale en raison d’un état mental altéré et de déficits neurologiques focaux tels que des problèmes d'élocution et de vision. Sur ces 81 patients ayant subi une scintigraphie cérébrale, 18, soit un peu plus d'un sur 5, ont présenté des résultats considérés comme « urgents ou critiques »,  dont des hémorragies cérébrales et des AVC.

  • Au moins la moitié des patients avaient des antécédents d'hypertension artérielle et / ou de diabète de type 2 ;
  • 3 des patients avec événements critiques sont décédés pendant leur admission.

 

L'hypertension et le diabète de type 2 sont ainsi fréquemment associés aux troubles neurologiques associées à COVID-19 : C’est la conclusion de l’étude qui révèle un taux plus élevé de participants hypertendus et/ou diabétiques ayant développé ces complications. Cependant, comment expliquer ces associations, quels sont les mécanismes en cause ? Les mécanismes exacts restent mal compris et peuvent impliquer plusieurs facteurs. L’hypothèse la plus largement partagée est celle de l'inflammation associée à l'infection, comme principal déclencheur de ces effets neurologiques (et d’autres).

 

« Lorsque votre corps est dans un état inflammatoire, il produit toutes ces cytokines pour aider à mobiliser le système immunitaire et l’inciter à remplir sa fonction. Cependant, en cas de « tempête de cytokines », la réponse immunitaire fait des dégâts ».

 

L’équipe continue à suivre l'incidence des complications neurologiques chez ses patients COVID-19 et prévoit de mener une étude prospective plus large afin d’évaluer les manifestations neurologiques retardées, à long terme et chroniques.