Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Prévention, infection, confinement, quelle nutrition ?

Actualité publiée il y a 2 mois 3 semaines 6 jours
MMW Fortschritte der Medizin
Quelle alimentation adopter dans les différents « temps » de l’épidémie COVID-19 ? (Visuel Adobe Stock 154614833)

Cet expert en Nutrition, le Pr Hans Hauner, Directeur du Else Kröner-Fresenius Center for Nutritional Medicine (EKFZ) et professeur de médecine nutritionnelle à L’université technique de Munich aborde ici un sujet curieusement peu traité en regard de l’importance aujourd’hui bien documentée de la nutrition et du rôle du microbiote, dans la santé et l’immunité. Quelle alimentation adopter dans les différents « temps » de l’épidémie COVID-19 ? Un début de réponse, dans la revue MMW Fortschritte der Medizin, sur la façon dont le bon régime alimentaire peut protéger contre la contraction d'une infection ou sur l'influence de la nutrition sur la progression et la sévérité de la maladie.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L'épidémie actuelle de Coronavirus concerne presque tous les aspects de la médecine et de la vie quotidienne et pourtant les facteurs nutritionnels sont peu traités ou pris en compte dans les études.  Pourtant, une première question se pose, quel régime alimentaire nous protège au mieux contre l’infection ?

Comment notre alimentation quotidienne affecte-t-elle notre système immunitaire?

On sait que la malnutrition et la dénutrition résultant d'un faible apport calorique réduisent l'activité et la force du système immunitaire. La capacité de notre corps à combattre l'inflammation est réduite. Un régime riche en calories avec des apports élevés de produits à base de viande va également favoriser un état pro-inflammatoire, alors qu'un régime principalement végétarien apporte une certaine protection anti-inflammatoire. possède certaines propriétés anti-inflammatoires. L’expert recommande ainsi une alimentation équilibrée de type régime végétarien ou régime méditerranéen. « Ces types de régimes ne protégeront pas directement contre les infections, mais ils permettent de renforcer le système immunitaire et de mieux « repousser » l'infection en cas d’exposition ».

Les personnes souffrant de sous-alimentation ou de malnutrition font partie des groupes à risque d'infection plus élevé; ils ont également tendance à développer des formes plus sévères de la maladie. La malnutrition affecte notamment les personnes âgées, qui forment le groupe d’âge le plus à risque de complications.

 

Quelle nutrition en cas de diagnostic ?

En cas d’infection, notre corps continue d'avoir besoin d'une quantité suffisante d'énergie ainsi que des nutriments pertinents dont les micronutriments. En effet, en cas d’infection, la fièvre augmente les besoins énergétiques du corps d'environ 13% par ° Celsius au-dessus de la température corporelle normale.

 

Quelle relation entre régime alimentaire et le risque d’infection COVID ?

L'obésité est un facteur de risque majeur d’évolution sévère de la maladie COVID-19. Or le développement de l'obésité est généralement associé à un régime de type occidental (trop) riche en énergie. Une analyse rétrospective menée auprès de 3.615 patients COVID-19 conclut que l'obésité (IMC ≥ 30 kg / m2) double le risque d’hospitalisation ou de prise en charge en USI. Les patients COVID-19 ayant un IMC ≥ 35 kg / m2 ont un risque multiplié par 3,6 d'être placés en USI.

De plus le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) associé à COVID-19 est beaucoup plus prévalent chez les patients souffrant d'obésité et de comorbidités associées.

 

Les compléments alimentaires sont-ils recommandés ?

Il existe des preuves des effets positifs du sélénium et de la vitamine D contre le risque d'infections aiguës des voies respiratoires et de dépression, 2 affections fréquentes dans le contexte de COVID-19. Les polyphénols et les caroténoïdes, censés renforcer la fonction immunitaire du corps, sont également documentés comme bénéfiques mais avec un niveau de preuves faible. Dans le cas de COVID-19, les avantages des suppléments pour les personnes infectées restent à démontrer, écrit l’expert :

« Personnellement, je ne recommanderais pas de prendre ces suppléments sauf s'il existe une raison médicale réelle ».

Bref, l’auteur conclut qu’une alimentation équilibrée fournit au corps une quantité suffisante de tous les micronutriments nécessaires.

Autres actualités sur le même thème