Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Sur l’impact des restrictions de voyage sur la santé mentale

Actualité publiée il y a 5 mois 6 jours 1 heure
Tourism Analysis
Voyager régulièrement pourrait vous rendre « 7% plus heureux » (Visuel 341578525)

Voyager régulièrement pourrait vous rendre « 7% plus heureux », conclut cette étude de l’Université d'État de Washington qui apporte des données pour soutenir le bonheur de voyager et le mal-être associé aux restrictions de voyage liées à la pandémie. L’enquête publiée dans la revue Tourism Analysis montre non seulement que les personnes qui voyagaient souvent  avant la pandémie étaient généralement plus heureuses mais aussi que cet effet positif des expériences touristiques sur le bonheur et le bien-être est durable. C'est l'une des premières études à souligner combien le voyage et ses restrictions récentes peuvent impacter notre satisfaction de la vie et notre santé mentale.

 

Cette enquête menée auprès de 500 participants, avant l’épidémie de COVID-19, réaffirme ainsi l'importance des expériences nouvelles dans la satisfaction de la vie. L'enquête montre aussi une fréquence relativement élevée des voyages chez une grande partie de population (ici de Taiwan) : un peu plus de la moitié des répondants déclaraient ainsi effectuer plus de 4 voyages d'agrément par an. 7% des répondants ne prennent en revanche aucune vacances.

Une satisfaction de la vie plus élevée chez les personnes qui ont l'habitude de voyager

Les répondants ont renseigné l'importance des voyages dans leur vie, combien de temps ils passaient à planifier leurs futures vacances, et combien de voyages ils faisaient en moyenne sur 1 an. L'analyse des données montre que les participants qui déclarent voyager régulièrement à au moins 120 kilomètres de chez eux sont aussi ceux qui éprouvent un bien-être général plus élevé.

 

Un effet bénéfique durable : Si la réussite professionnelle, la vie de famille et les amis jouent un rôle plus important dans le bien-être déclaré, les voyages semblent avoir un impact notable et durable sur la satisfaction de vie. Un effet bénéfique qui s’explique par l'importance de pouvoir sortir régulièrement de sa routine et de vivre de nouvelles expériences.

Même si on en, parle encore peu, les restrictions de voyage dues au COVID-19 ont donc eu, elles-aussi, un impact négatif sur la satisfaction de vie et donc sur la santé mentale en population générale. D'autant, soulignent les auteurs, qu'au plaisir de partir en voyage, s'ajoute celui d'en parler avec ses amis et sa famille et de planifier ses vacances.

Il est donc urgent, soulignent les auteurs, de déterminer les conditions dans lesquelles il sera possible à nouveau de faire des projets et de voyager.

Autres actualités sur le même thème