Actualités

COVID-19 : Un mode de vie sain, la meilleure et la plus simple des préventions ?

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 4 jours
American Journal of Lifestyle Medicine
Les facteurs liés au mode de vie sont très probablement les mesures préventives les plus efficaces contre les formes sévères de COVID-19 (Visuel Adobe Stock 209921730)

Cette équipe de l’Université du Colorado à Boulder, rappelle un bon principe, valable quelle que soit l’infection : les facteurs liés au mode de vie sont très probablement les mesures préventives les plus efficaces contre les formes sévères de COVID-19. Opter pour une alimentation variée et équilibrée, rester actif et « se reposer après l'exercice », bien gérer son stress permet, en général, de prévenir les complications du COVID-19 mais aussi d’atténuer et de limiter dans la durée, les symptômes post-infection.

 

Ces travaux, publiés dans l’American Journal of Lifestyle Medicine décryptent les différents mécanismes biologiques en jeu, qui peuvent prédisposer, ou au contraire protéger, contre une inflammation chronique de bas grade puis aiguë, comme celle caractérisée par ces fameuses « tempêtes de cytokines ».

 

L’auteur principal, le Dr Elizabeth Enichen, chercheur en écologie et en biologie évolutive rappelle : « Beaucoup des complications du COVID que nous voyons sont attribuables à la façon dont notre corps accélère une réponse immunitaire bien au-delà de ce qui est nécessaire ».  Par ailleurs, l’infection COVID peut également bloquer nos défenses antivirales avant que nous soyons en mesure de développer une réponse suffisante et spécifique, nous empêchant de réguler notre propre système immunitaire.

Plusieurs facteurs en jeu, contrôlables par le mode de vie

L'inflammation chronique existante combinée à un microbiome intestinal déséquilibré prédispose le système immunitaire à réagir de manière excessive. Au-delà, notre mode de vie moderne et pas seulement la nourriture que nous mangeons, mais notre sédentarité et notre stress régulier induisent un déséquilibre de notre système immunitaire et de notre microbiome.

 

Et pour le COVID long ? Ces facteurs combinés participent également au développement et à la poursuite des mois durant, des séquelles post-aiguës de l’infection à SARs-CoV-2-des COVID longs qui touchent à ce jour des millions de personnes, toujours en convalescence. Ainsi, plus simplement, expliquent les chercheurs, le choix d’un mode de vie sain peut vous éviter, en cas d’infection, des symptômes tels que le brouillard cérébral, les troubles de la mémoire, l'essoufflement, l'épuisement et la douleur chronique.

Maladie chronique, maladie infectieuse, même combat ?

Même prévention de base, répondent en substance les chercheurs : «Beaucoup de mesures que nous pouvons prendre pour réduire le risque de maladie chronique s'appliquent également aux maladies infectieuses. De petits ajustements dans l'exercice, l'alimentation et le stress, peuvent, contribuer à

réduire cette inflammation incontrôlée à laquelle COVID vient se superposer ».